Call: Email:

Sexe toy des histoires de sexe


sexe toy des histoires de sexe

..

Sexe en video sex fille




sexe toy des histoires de sexe

.

Après la révolution industrielle, la révolution sexuelle a commencé à gronder! Le grand moment du godemichet était enfin arrivé. Sex toy connecté du futur: Elle aime la fantasy, les pâtes et les lolcats, et si elle écrit sur des sujets très divers, c'est une monomaniaque de la blague qui aura votre peau au 36ème "hé, tu connais l'histoire du pingouin qui respire par le cul?

Un jour il s'assoit et il meurt. Regardez aussi du côté de B. Sensory , le futur du sextoy connecté se construit aussi chez nous: Cet article t'a plu?

Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement! Viens te former au métier chez madmoiZelle! Best-of des commentaires Une robe de princesse, un chat à lunettes de soleil et Cédric Grolet — Nos favoris de mai. Ces cookies servent au bon fonctionnement du site pour gérer les authentifications à ton compte madmoiZelle et mémoriser tes préférences de cookies. Le cookie datadome permet de mesurer et bloquer les robots malicieux voleurs de contenu.

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social. Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices. Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction. Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered.

Shopping Événements Vidéos Forums Contribuez! Sarah Bocelli Sarah Bocelli, a. Miami Girl, Le 21 avril à 14h Voir les 9 commentaires. Huile de massage vanille Notre héroïne cède à ses pulsions sexuelles et se rend dans une boutique où sont exposées de bien belles gourmandises: Notre héros aimerait tant aider sa voisine de cabine d'essayage en proie à de violents émois Etienne retrouve les clés d'un mas et s'empresse de les rendre à ses nouvelles propriétaires.

Sa courtoisie sera amplement récompensée: Le passe-temps favori de Christopher Simons? Poser nu en compagnie de charmantes créatures Maud ne résiste pas à l'envie de revoir Nikos, le prostitué qui lui avait donné tant de plaisir au club. Une jeune femme passe la nuit dans un train et se laisse aller à des rêveries érotiques troublantes de réalisme.

Nouvelles Erotiques vous offre un superbe coffret de jeux coquins en partenariat avec Rue des Plaisirs. Frank rencontre Laetitia à une soirée, et très vite, elle le fait monter chez elle. Mais Laetitia n'est pas seule Le fantôme d'Isabeau de Prignac, condamnée à mort pour sorcellerie revient au château de Montauban pour participer à l'éducation sexuelle de ses châtelaines.

Isabelle, maltraitée par son mari trouve refuge auprès d'une association qui va l'aider à se reconstruire.

Clotilde, sublime rousse flamboyante, explore les bois pour une cueillette très spéciale Notre héroïne vient d'apprendre le décès accidentel de son amoureux. Elle décide d'entrer en contact avec son âme avec l'aide d'une amie. Vous en voulez encore?






Le sexe alexandra daddario maman aime le sexe


Mais, depuis, je me suis bien rattrapé. Histoire vécue et écrite par sexygirl Catégorie: Wahou, au moment ou je vous parle, j'ai la culotte vraiment trempée, le témoignage de cette coquine est vraiment très hot. Je n'en dit pas plus et pour tout vous dire je vais aller chercher de quoi me faire du bien. Nous sommes très heureux car depuis que l'on a ouvert notre boutique coquine , beaucoup de couples nous racontent ce qu'ils ont fait avec les jouets commandés et ça donne plutôt envie Notre coquine après avoir testé un gode gonflable a avoué à son mari qu'elle aimerait bien se taper un black On vous laisse la découvrir Histoire vécue et écrite par QuadraLibertine Catégorie: Encore une coquine qui est sortie avec un oeuf vibrant dans la chatte, c'est fou ce que ce petit jouet a du succès sur notre site.

Et je dois l'avouer, je l'ai testé aussi et j'ai passé une très bonne soirée: Je la comprends car j'aime beaucoup qu'un mec me doigte et m'oblige à lécher ma mouille, hummm Un coup de sonnette. Elle ouvre magnifique dans sa robe un peu courte. Tel Rose Télephone rose chaud. Accueil Tel rose Histoires 7. Histoires vécues par des coquines! Histoires sex-toys Des fidèles de dialogue Ils racontent les histoires sexes qu'ils ont vécus grâce à cette commande.

Si vous aussi vous souhaitez pimenter votre vie sexuelle, visitez notre boutique coquine! Nous nous arrêtons dans une petite allée assez sombre et nous enlaçons notre chienne qui attend, je reprends ma place derrière elle et libère à nouveau ses seins. Il y a des bruits mouillés, elle crie sa jouissance mais notre homme a de la ressource et continue à la pilonner.

Deux jeunes, alertés par les cris, se sont approchés et regardent médusés du spectacle. Je mets un doigt sur ma bouche en signe de silence et les laisses regarder. Mon amour doit avoir mal au dos! Je vais ajouter une suite à ce récit: Annie et les sextoys - histoire érotique.

Gris clair Gris Blanc. Les auteurs apprécient les commentaires de leurs lecteurs. Appelez le 08 95 22 70 La petite brune alla sous le pommeau de douche et fit couler l'eau. Elle frissonna en sentant le froid se répandre sur tout son corps. Dire qu'elle s'était jeté exprès un sort pour éviter les inconvénients de l'eau froide et des coups de soleil. Maintenant, elle devait faire comme une moldue normale. Hermione jeta un oeil sur Carole qui enlevait son short et qui, comme par hasard ne cachait pas non plus le moindre sous-vêtement.

La jeune française était vraiment très belle. Et il faudrait plus qu'une douche froide à la petite anglaise pour lui enlever les pensées qui naquirent à cet instant dans son esprit. Carole rejoignit Hermione sous l'eau et frissonna à son tour.

La petite brune ne saurait probablement jamais si, à cet instant, la hanche de la blonde s'était collée à elle par réflexe ou par envie. Toujours est-il qu'elle ne la repoussa pas. Demanda Carole sur le ton de la conversation. Et toi tu as quel âge? Jugeant qu'elles étaient assez mouillées et rafraichies pour aller se baigner, Carole arrêta la douche puis elle sauta dans la piscine et Hermione la suivit sans tarder.

Comment tu trouves la France? Et très intéressant surtout. Fit Carole avec un sourire malicieux. Mais je n'ai pas eu l'occasion d'en connaître. La petite brune observa sa nouvelle amie un instant.

Carole avait un peu bombé le torse en posant la question et ses joues avaient reprises un teint rose. Elle trouvait cette attitude irrésistible. Mais je préfère de loin celle que je suis en train de regarder. La jeune française eut un sourire lumineux. Elle se rapprocha doucement d'Hermione. Mais je vais y réfléchir sérieusement si toutes les anglaises sont aussi jolies que toi.

Carole repoussa d'une main une mèche de cheveux mouillés de la joue de sa nouvelle amie. Elle en profita pour caresser la chevelure brune, pour une fois raide sous le poids de l'eau. Hermione s'était attendue à ce que la française finisse par faire allusion à son jeu solitaire.

Des amis, très proches. La petite brune regardait la française droit dans ses jolis yeux bleus. Elle ne fit que sentir une main se poser sur sa hanche et caresser doucement son flanc. Hermione passa sa main sur la nuque de la blonde et amena les lèvres attirantes de cette dernière à se poser sur les siennes.

La française répondit au baiser avec passion. Hermione eut la fugitive pensée, tout à fait incongrue sur l'instant, que lorsqu'on ne s'en sert pas pour parler, les langues peuvent finalement abattre toutes les barrières. Elle s'invectiva mentalement de penser des choses pareilles alors qu'elle avait une personne contre elle qui méritait toute son attention.

Carole, elle, ne semblait pas plus se soucier de la barrière des langues que de sa première chemise. La main avec laquelle elle avait caresser la hanche de la petite anglaise s'était d'abord déplacée dans son dos pour savourer la douceur de sa peau, puis était peu à peu descendue sur ses jeunes rondeurs arrières.

Les doigts qui avaient caressé ses cheveux s'appliquaient maintenant à un tendre massage de son sein. Hermione savourait les fines caresses de la française. Elle attrapa sa nouvelle amie par la taille et remonta lentement ses mains jusqu'à la poitrine ferme de la blonde qu'elle se mit à caresser. Leurs lèvres se séparèrent. La langue de Carole avait envie de découvrir d'autres territoires. Elle laissa son regard tomber sur les deux mignons petits seins qu'elle découvrait de ses doigts.

Bien qu'elle n'ait pas de grosses mains, la française pouvait facilement les recouvrirent tout entier. La lumière ardente du soleil dansait sur l'humidité de la peau, donnant l'impression qu'elle contemplait deux savoureuses petites pommes d'or. Elle y gouta avec passion. Dans le même temps, la main qui caressait les fesses d'Hermione descendit le long de la cuisse puis remonta lentement vers le côté face pour aller agacer le bouton d'amour de son amante.

La petite brune ne pouvait résister à tant de sensations agréables. Elle se cambra vers l'arrière, lâchant à regret les seins de Carole pour s'agripper au bord de la piscine et rester à bonne hauteur.

La française jugea que cette position ne devait pas être très agréable pour Hermione, en particulier pour son dos. Sans cesser de dévorer les seins de la petite brune, elle lui agrippa les cuisses et la remonta pour poser ses fesses sur le bord de la piscine. La tête de Carole était maintenant face au ventre d'Hermione et sa langue s'en alla visiter le mignon petit nombril ce qui fit pousser un gloussement à la jeune anglaise. Mais la blonde ne voulait pas s'arrêter là et descendit lentement vers un autre interstice autrement plus intéressant.

Carole avait à peine recommencé à jouer avec son intimité qu'Hermione ne pouvait déjà plus empêcher de petits cris de jouissances de franchir ses lèvres. Elle se laissa aller en arrière et s'allongea sur le dos, savourant à la fois Carole et les rayons du soleil. La petite brune ne fut pas longue à être gagnée par le plaisir et le fit savoir par un petit cri. La française se hissa alors sur le bord de la piscine et glissa sur sa partenaire pour venir l'embrasser.

Puis Carole se releva et aida la belle anglaise à faire de même. Elles allèrent toutes les deux s'allonger sur un grand transat matelassé où elles s'enlacèrent tendrement en attendant de sécher. La blonde fouilla un instant dans un sac, posé juste à côté et en sortit un tube de crème solaire. Tu veux bien m'en mettre dans le dos? Hermione lui sourit en s'emparant du tube et se mit à genoux au dessus de la française qui, elle, s'allongea confortablement sur le ventre.

La petite brune fit couler un peu de crème au creux des reins de Carole qui en frissonna. Puis les petites mains se mirent au travail pour l'étaler sur tout le dos. Hermione prenait beaucoup de plaisir à masser sa nouvelle amie, notamment lorsqu'elle passa la crème sur les flancs de la blonde et qu'elle effleurait les seins de cette dernière.

Mais une fois le dos bien protégé, il fallait passer à la suite. Hermione fit couler la crème le long des jambes fuselées de Carole, lui arrachant d'autres frissons au contact du froid. La petite anglaise commença par lui masser les chevilles, remontant lentement jusqu'aux genoux et s'attarda franchement sur les délicieuses cuisses de son amante.

Mais ce ne fut encore rien comparé à la minutie qu'elle mit dans le massage du petit derrière de la française. Si jamais Carole devait attraper un coup de soleil à cet endroit, ce serait par magie et pas autrement. Puis les doigts d'Hermione glissèrent tout naturellement entre les cuisses entrouvertes de sa compagne. Tout aussi naturellement, Carole ré-haussa légèrement le bassin lorsqu'ils s'insinuèrent lentement dans son intimité.

La petite anglaise se pencha alors et laissa courir sa langue autour du petit anneau qui venait ainsi de se révéler, avant de l'investir en douceur.

La jeune française gémissait sans retenue et ses mains s'accrochèrent en transat tandis que son corps ondulait au rythme des délicieuses caresses de son amante. Hermione fit appel à tout ce qu'elle avait appris en secret à Poudlard pour satisfaire Carole et la jeune blonde ne mit pas longtemps pour, à son tour, laisser échapper un râle de jouissance. La française se retourna et attira sa douce contre elle pour lui prodiguer un long baiser passionné. Tout en savourant leurs langues, les filles laissaient leurs mains cajoleuses parcourir le corps de l'autre.

Je vais te faire un petit coktail de jus de fruits de mon invention. Carole se leva et entra dans la maison. Seule, Hermione s'allongea sur le ventre et offrit son dos au soleil. Elle ferma les yeux.

Les vacances prenaient une tournure des plus agréables. Dommage qu'elles se terminaient presque. Elle regrettait de ne pas avoir fait a connaissance de Carole dès son arrivée dans la villa.

Mais ce n'était certes pas ça qui l'aurait aidé à se reposer. Allongée confortablement, la fatigue la rattrapait d'ailleurs. C'est dans un demi-sommeil qu'elle entendit les pas de Carole revenir vers elle. Et je n'ai pas de crème pour me protéger. Je crois qu'un massage m'aiderait à me réveiller. Elle sentit la jeune française monter à genoux sur le transat pour se mettre au-dessus d'elle.

Un petit filet de crème froide lui descendit le long du dos et elle frissonna à son tour. Carole reposa le tube de crème et se mit à masser vigoureusement sa belle. A nouveau, ce fut le bas du dos qui eut droit au traitement le plus long, ce qui ne déplaisait pas du tout à Hermione. Sans surprise, la petite anglaise sentit des doigts énergiques investir son trésor le plus précieux. Lubrifiés par la crème, d'autres s'installèrent tout aussi vigoureusement dans son petit anneau.

La jeune anglaise sentait ses forces revenir mais elle n'avait toujours pas envie d'ouvrir les yeux, préférant se concentrer pleinement sur toutes les sensations qui envahissaient son corps sous les caresses conjuguées de Carole et de la nature.

La française sembla vouloir un peu pimenter leur jeu et posa ses mains sur les hanches de sa partenaire pour qu'elle rehausse les hanches. Hermione ne se fit pas prier et fit glisser ses genoux sous son ventre puis releva son petit derrière qui devait se trouver, selon ses estimations, au niveau de la poitrine de Carole. Comme elle s'y attendait, une langue vint agacer son intimité. Contrairement à tout à l'heure, elle ne se contenta pas de jouer avec l'extérieur de son trésor intime mais alla l'explorer en profondeur.

Puis Hermione sentit que son amante se redressait et elle entendit un bruit confus comme une fermeture éclair. Aussitôt après elle sentit quelque chose se presser contre son sexe Elle reprit enfin complètement conscience d'elle-même et ouvrit les yeux lorsque l'extrémité de la masculinité s'engouffra en elle. Hermione lança ses bras en arrière pour arrêter l'homme inconnu mais celui-ci devait s'attendre à cette réaction et saisit ses poignées avec agilité.

Il commença ses vas et viens vigoureux. La petite anglaise se mit à gémir sous les assauts. Elle essaya de se dégager mais il la tenait trop fermement. Et d'un autre côté, les frémissements de son corps n'étaient pas tous dû à sa lutte.

Les caresses de l'homme l'avait beaucoup excitée. Elle ne pouvait nier qu'elle en désirait plus. Son ventre était une vraie boule de feu. Hermione se rendit compte que ne pas savoir qui était en train de lui faire l'amour l'excitait encore plus. Mais sa fierté lui disait de ne pas se laisser faire pour autant. Elle essaya encore de se débattre.

L'homme dû s'arrêter un instant pour rejoindre les poignées de la belle et les maintenir d'une main tandis que l'autre s'accrocha à ses hanches pour la maintenir correctement.

Puis le membre viril s'enfonça à nouveau dans le ventre de la jeune fille. Hermione savait qu'elle avait perdu, et ce, même depuis le début. Elle avait demandé à ce qu'on la masse et s'était laisser faire sous les caresses. L'homme ne pouvait probablement pas comprendre que tout cela ne lui était pas destiné. Il devait penser que c'était une sorte de jeu lorsqu'elle se refusait à lui.

Elle cessa de lutter et se fit plus docile. Mais un ton de reproche courait encore dans sa voix lorsqu'elle dit:. L'homme ralentit son mouvement et se pencha vers son oreille. Son ton à lui semblait plutôt moqueur.

Pardonne-moi mais quand je t'ai trouvé comme ça, je n'ai pas pu résister. Et j'ai cru comprendre que c'était aussi ce que tu voulais. Hermione ne pouvait le nier. Pas plus qu'elle ne pouvait nier que le pieu de chaire qui entrait et sortait en douceur de son corps lui faisait beaucoup de bien. Mais elle se sentait gênée de s'être laissé avoir si facilement. L'homme semblait deviner son trouble. Le cri de Carole était furieux. La jeune française s'avançait sur la terrasse d'un pas nerveux, deux verres à la main.

Le jeune homme arrêta ses mouvements de hanches Hermione s'en mordit les lèvres de dépit et relâcha les poignets de la petite anglaise qui en profita pour se redresser à quatre pattes. Toutefois il ne retira pas son membre du bassin de la belle. On a fini plus tôt. Hermione se sentait honteuse face à Carole. Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était dans une position fort déplaisante pour une réunion de famille mais la main de Marc sur sa hanche, qu'il l'ait laissée intentionnellement ou non, l'empêchait de se retirer.

Cela ne semblait pas troubler le jeune homme de discuter calmement avec sa soeur tandis qu'il se trouvait à l'intérieur d'une autre fille. Carole aussi semblait bien plus en colère que choquée. Hermione se demanda pourquoi c'était elle la plus gênée de cette situation. Tu veux une preuve? En douceur, le jeune homme s'activa à nouveau dans la petite anglaise. Hermione ne put s'empêcher de gémir à nouveau.

A part profiter du plaisir que Marc lui donnait, elle ne savait pas comment réagir. Elle se disait qu'une personne raisonnable aurait dû partir mais elle n'en avait pas envie.

Pourtant elle se sentait incroyablement honteuse, presque humiliée de se retrouver ainsi entre deux personnes d'une même famille. Elle jeta un regard sur la jeune française. Carole avait le visage fermé et se contentait de regarder le corps d'Hermione accueillir les assauts de son frère, non sans une certaine complaisance. Voyant que la petite brune la regardait, la française alla poser les verres sur une table puis revint s'agenouiller près du transat, face au visage de son amie qui en rougit de honte, Marc ne ralentissant même pas la cadence.

Carole lui sourit puis l'embrassa tendrement. Marc sourit à sa petite soeur et se retira du trésor intime de la petite anglaise.

Celle-ci, renonçant à s'inquiéter de la bizarrerie de la situation, et commençant à comprendre la relation qui liait la fratrie, s'allongea docilement comme on le lui demandait. Elle put enfin contempler le jeune homme. Il était plutôt à son goût. Un peu musclé mais pas trop, un sourire malicieux et des yeux tendres sous une tignasse châtain. Marc détaillait la petite anglaise qu'il voyait enfin bien en face, tout en s'agenouillant au pied du transat. Il attira doucement la jeune adolescente vers lui pour que son bassin soit tout au bord, face à sa virilité.

La jeune française s'allongea sur le corps de la belle et Marc approcha son membre des lèvres appétissantes de sa petite soeur. Elle le prit en bouche et le savoura passionnément de haut en bas. Ses doigts s'aventurèrent dans le trésor le plus précieux de la petite anglaise pour la faire patienter en attendant que son frère quitte ses lèvres. Marc avait toutefois une autre idée en tête. Il releva légèrement le bassin d'Hermione avant de quitter les lèvres de Carole pour venir poser son gland sur le petite anneau ainsi dévoilé.

Intéressée par l'idée de voir sa nouvelle amie être sodomisée, la jeune française écarta elle-même les fesses de cette dernière pour faciliter l'accès à son frère. La petite anglaise continuait ses coups de langues gourmands sur l'intimité de la blonde sans broncher, donnant ainsi son accord tacite à la nouvelle idée de la fratrie. Marc entra en elle en douceur mais Hermione s'interrompit tout de même un instant dans la dégustation du délicieux abricot de la française le temps qu'il soit pleinement en elle et qu'il commence ses vas et viens.

Une fois le premier choc passé, elle reprit la danse de sa langue dans le coquillage doré de Carole. Celle-ci profita que l'intimité de son amante était libre pour aller y gouter aussi.

La jeune française s'interrompait parfois pour donner un petit coup de langue là où Hermione et Marc se rejoignaient. Sous les efforts conjugués de la fratrie, la petite anglaise ne fut pas bien longue à pousser un cri de jouissance étouffé par l'intimité de Carole qui frémit de plaisir tandis que le souffle chaud se répandait dans son bas ventre. La jeune française se releva alors et embrassa son frère pour partager le goût intime de leur douce amante.

Marc l'entoura de ses bras et la souleva sans difficulté. Aussitôt, Carole emprisonna la taille du jeune homme entre ses jambes et celui-ci la fit doucement descendre le long de son ventre jusqu'à ce que son membre se fiche dans le ventre de sa petite soeur. Hermione observait la jeune blonde monter et descendre avec intérêt. La sensation d'étrangeté avait disparue maintenant qu'elle avait apprécié les efforts conjugués de la fratrie. Elle ne les voyait plus comme un frère et une soeur mais comme un garçon et une fille à la recherche de plaisirs.

Des plaisirs qu'elle voulait partager. Elle se leva et s'approcha d'eux tandis que Marc se mettait à genoux avec lenteur et précaution pour que Carole n'arrête pas de s'abaisser brutalement sur son pieu.

Puis il se laissa aller doucement sur le dos et sa petite soeur se retrouva à le chevaucher. Hermione en profita pour se mettre à califourchon au dessus du visage du garçon qui se délecta aussitôt de son intimité.

La jeune française la prit par les épaules pour l'attirer à elle et l'embrasser passionnément. Hermione s'entremêla encore avec la langue cajoleuse de Carole tout en appréciant celle de Marc qui agaçait agréablement son bouton d'amour. La petite anglaise posa ses mains sur la petite poitrine ronde de sa douce amie. Elle la sentait vibrer sous ses doigts à chaque fois que le bassin de la jeune française s'abaissait sur le membre de son frère.

Hermione quitta les lèvres de son amante et fit descendre lentement sa langue sur le menton puis la gorge de celle-ci afin d'aller s'emparer du bout d'un de ses seins si appétissants. Elle fit également glisser ses mains le long de la taille de la blonde et contourna ses hanches pour s'emparer du petit fessier bondissant. Carole jouit alors à son tour et cria son extase sans retenue.

Cela ne l'empêcha pas de continuer sa chevauchée sur le membre de son grand frère. Il lui faudrait une douche froide pour s'arrêter. La petite anglaise ne comprit pas ce qu'il voulait dire de prime abord. Puis elle constata que leur trio était tout au bord de la piscine et ne comprit l'intention de Marc que lorsqu'elle sentit celui-ci rouler sur lui-même.

Les deux filles furent désarçonnées et tombèrent à l'eau. Lorsque leurs têtes refirent surface, elles constatèrent que Marc s'était assis sur le bord, les jambes dans l'eau, et riait en voyant leurs visages déconfits. L'eau était à une bonne température mais c'était vraiment peu après avoir connu la chaleur d'une telle étreinte.

Carole dut ressentir également le changement car elle s'approcha vivement de la petite anglaise et l'enlaça pour la maintenir tout contre elle. Leurs langues se croisèrent à nouveau et leurs mains devinrent de plus en plus câlines lorsque la voix de Marc retentit.

Hermione et Carole le regardèrent d'un air de défi, comme si elles avaient l'intention de le laisser se débrouiller tout seul après leur bain forcé. Mais elles eurent pitié de lui et s'avancèrent jusqu'au bord de la piscine.

Marc écarta un peu plus les jambes pour laisser suffisamment de place à sa petite soeur et à leur invitée. Les deux jeunes filles prirent appui d'un bras sur ses cuisses et se mirent à lécher le membre impatient de haut en bas. Le garçon quant à lui, caressait tendrement les deux chevelures disparates de ses jolies bienfaitrices. Hermione et Carole appréciaient beaucoup que leurs langues se rencontrent furtivement pendant leur tâche et elles se masturbaient passionnément l'une l'autre de leurs mains libres.

La petite anglaise pensa que Marc aimerait peut être de l'action plus concrète et emprisonna le gland entre ses lèvres avant de commencer un lent va et viens. Carole s'en alla alors déguster les bourses de son grand frère qui gémit de plaisir sous ces nouveaux assauts. Hermione accéléra peu à peu la cadence et très vite, le jeune homme n'y tint plus.

Dans un râle, il se répandit dans la gorge de sa belle invitée. La petite anglaise savoura un peu du nectar de jouissance avant d'attirer son amie pour qu'elle s'empare à son tour du membre de son frère et en profite un peu.

Marc s'affala au sol tandis que les filles s'amusaient à nettoyer son sexe et leurs visages. Puis elles se hissèrent sur le bord et leurs corps mouillés s'allongèrent sur celui du jeune homme qui les prit dans ses bras. Hermione se sentait bien tout contre ses nouveaux amis alors que Marc lui caressait le dos avec douceur et qu'elle même savourait la tendresse de la cuisse de Carole.

Mais soudain, un bruit de voiture s'engagea dans l'allée voisine. Il faut vite que j'aille dans ma chambre. Même ce soir si tu veux, nos parents sont souvent absents tu verras. Hermione se leva à regret et couru jusque dans sa chambre. Là, elle enfila rapidement un maillot de bain avant que sa mère n'entre. Tu ne t'es pas trop ennuyée ici toute seule?

J'ai fais la connaissance des voisins, tu sais. Ils sont très sympas. Ils m'ont même invités ce soir. Qu'est-ce que vous allez faire? On avait juste pensé à regarder un film, improvisa-t-elle. J'espère que vous vous amuserez bien. Ce sont vraiment des gens très attachants. Sa mère lui sourit avant de refermer la porte. Hermione s'écroula sur son lit.

Il s'en était fallu de peu. Mais à partir de maintenant, les vacances prenaient une tournure vraiment intéressante. La lionne montre les crocs en avançant à pas de velours vers le frêle petit reptile.

Mais pas fragile la vipère. Ses crochets acérés ne manquent pas de cracher leur venin infâme sur le doux pelage du félin. La fierté des rouge et or est légendaire mais la perfidie des vert et argent la devance largement. Les couloirs de Poudlard offraient un large panel de cachettes où Hermione pouvait laisser libre cours à sa peine mais ses amis la connaissaient que trop bien et ne manquaient pas de la retrouver rapidement.

Mais les yeux rougis de la jolie brunette étaient bien plus révélateurs que des paroles claires et précises. Tu ne peux pas le laisser te parler de la sorte! Mais voilà ce qui rabaisserait le caquet de cet abominable Serpentard! Elle avait à présent sa vengeance et les prémices des répercutions la faisaient déjà jubiler. Elle ne tarderait pas à la mettre à exécution. Quand Drago entra dans la grande salle ce matin là, tous les regards se tournèrent vers lui, laissant un flot de murmures derrière lui après son passage entre les tables.

Il prit place aux côtés de Crabbe et Goyle, qui tentaient tant bien que mal de garder leur sérieux et leur jeta, avec dédain, un regard interrogateur.

Tu peux être plus précis imbécile? Une sang de bourbe??? Il balaya la salle du regard et ses prunelles se posèrent finalement sur un trio rouge et or qui cachait leurs visages rougies par leur rire. Il repoussa ses amis et entreprit, à grandes enjambées, de rejoindre le noyau de la rumeur. Elle ne posa pas de question sur le motif de leur nouvelle querelle, ayant certainement déjà eu vent de la rumeur. En regagnant la table de sa maison, Malefoy pointa un doigt accusateur vers Hermione, et siffla entre ses dents:.

Peut-être était-elle allée trop loin? Comprenant son inquiétude, Ron tenta de la rassurer:. On ne te laissera pas toute seule. Même quand je serai dans mes appartements de préfète?

Répondit-elle sur la défensive. Aucun ne prononça un mot, puis Harry rompit le silence. Quelque peu rassurée, elle les suivi vers leur salle de cours. Comme ils le lui avaient promis, Ron et Harry accompagnèrent Hermione jusqu'à ses appartements.

Vous pouvez y aller. Hermione retint sa respiration afin de déceler la présence de la personne dans la pièce. Une enveloppe, cachetée aux armoiries de la famille Malefoy, virevoltait devant elle. Agacée, elle la saisit rapidement et entreprit de la lire.

Les questions fusaient dans son esprit et la maintinrent éveillé une grande partie de la nuit. A son passage, comme à celui de son homologue la semaine passée, les murmures et les regards en coin fusaient.

Il ouvrit la bouche mais Ron déboula en trombe derrière eux. Elle ne tarda pas à se trouver face au beau blond qui narrait ses quelques exploits à un public averti.

Et elle pointa du nez, avec un air dégoûté, le bas ventre du garçon.