Call: Email:

Sexe soumis malade de sexe


sexe soumis malade de sexe

..

Sexe vidéo film sex gratuit

Après dix années passées à tout lui cacher, j'ai fini par avouer à ma femme qui j'étais. Nous suivons une thérapie , mais pour l'instant, la dépendance est la plus forte. Combien de temps ma femme va-t-elle rester? Loin d'être isolé, il reflète assez bien le ton général des messages, tous empreints de honte et d'inquiétude: De même, comment, lorsque l'on vit avec un sex-addict, se protéger soi-même des dégats collatéraux? Voici quelques éléments de réponses grâce à Jean-Benoît Dumonteix, psychanalyste et addictologue , auteur avec Florence Sandis de l'ouvrage Les sex-addicts.

Quand le sexe devient une drogue dure Hors Collection, Les sex-addicts sortent du cadre "normal" de leur sexualité , mais n'en jouissent pas, bien au contraire. C'est cette donnée qui permet de différencier un infidèle chronique qui mettrait son comportement sur le compte d'une pseudo dépendance et le véritable sex-addict, victime de pulsions qu'il ne maîtrise pas.

Il y a toujours une très grande culpabilité chez ces personnes", ajoute le psychanalyste, qui précise par ailleurs que cette addiction sexuelle peut toucher n'importe qui et concerner tous les âges, toutes les sexualités, tous les sexes. Cela dit, il observe également certains points communs chez ses patients, majoritairement quadragénaires , en couple et souvent soumis à un stress important dans leur vie personnelle ou professionnelle, qu'il s'agisse de médecins, de politiques ou de responsables d'entreprises.

S'agissant des conjoints et de la façon dont ils peuvent supporter, dans tous les sens du terme, de tels comportements -Bernard, sex-addict "abstinent après une thérapie de cinq ans évoque par exemple jusqu'à sept partenaires par jour-, Jean-Benoît Dumonteix souligne la dimension pathologique de cette dépendance: Il ne faut pas croire que la volonté ait quoi que ce soit à voir avec ça.

Les sex-addicts, comme les alcooliques ou toxicomanes sont sous emprise. Et il est d'autant plus difficile de se défaire de cette emprise que l'objet de leur addiction est à leur disposition en permanence. Impossible de se débarrasser de son sexe comme on jette une bouteille d'alcool ou un paquet de cigarettes. Raisonner en terme d'infidélité n'est donc a priori pas la voie la plus constructive si l'on décide de rester avec un sex-addict et de l'accompagner dans sa guérison.

Il faut par ailleurs se convaincre lorsqu'on vit avec un sex-addict, que "cela n'a rien à voir avec la personne aimée". D'ailleurs, précise Jean-Benoît Dumonteix, "la plupart du temps, le ou la conjoint e n'est pas l'objet de ces pulsions, l'autre faisant tout pour le ou la préserver".

Il m'a fallu du temps pour accepter l'idée qu'au contraire, il ne me touchait plus parce qu'il m'aimait, qu'il ne voulait pas que j'entre dans cet aspect-là de sa vie", témoigne Sophie, épouse d'un sex-addict "en rémission". Le conjoint n'a pas non plus "à entrer dans le processus de guérison", poursuit le psychanalyste. En revanche, "il est souhaitable de se faire aider, de pouvoir se confier pour mettre des mots sur les émotions nées lors de la découverte de cette double vie ". Les co-dépendants ont d'ailleurs souvent eux-mêmes une histoire avec la dépendance.

En effet, je ne suis pas née le 1er décembre , je ne suis pas Ch'ti, et je ne suis pas non plus de Savoie pour le C'est pour brouiller les pistes. Par contre, TOUT est vrai dans mon histoire. Les dernières nouvelles sont les suivantes: Il n'a pas aimé que je voie le mec auquel je suis soumise et me disait de le virer. Et je lui ai dit que je l'aimais bien, mon """maître""", qu'on discutait de plein de choses, que j'aimais son humour cynique, etc. Donc, il devait venir un lundi soir, et depuis le dimanche soir, silence radio total.

Il veut que nous allions passer un après-midi dans un club libertin et on devrait y aller le 21 décembre car je serai en congés. A chaque âge ses jouets!!! Mais, comme me le préconisait Monptipiton, et toi en croyant que je suis mytho et raconte des salades ou reprend un roman érotique, il va falloir que je bouge mes fesses à autre chose qu'à ce que je me les bouge actuellement et écrive mes histoires, si elles paraissent aussi romanesques!!!

Mais quel intérêt aurais-je à raconter des bobards? Je ne vois pas Il n'y a pas un seul détail qui ne soit pas la réalité, je n'ai pas assez d'imagination pour ça, je suis trop terre à terre.

Super si elle te fait rire, mais je suis curieuse de savoir en quoi elle est drôle!!! Merci de ton intervention et de ton ouverture d'esprit!!! Le sexe, c'est quand-même un super antidépresseur et une super-psychothérapie, quand tu manques de confiance en toi et que le mec te répète régulièrement que tu lui plais, que tu es une belle femme, que tu es belle "tout court", que tu le rends dingue, qu'il aime tout ce que tu lui fais Oui, c'est sûr que c'est agréable, surtout qu'avec lui c'est un ensemble: Et puis, ce qui est cool avec lui, c'est de pouvoir se lâcher totalement, de ne pas avoir peur de son jugement comme on peut avoir peur de l'image qu'on renvoie à un homme avec qui on veut vivre.

Bon, allez, je vais bosser, j'espère voir Monsieur vers 13 heures, car la semaine dernière on ne s'est vu que 10 minutes jeudi après-midi dans la voiture, et pas plus. Je suis devenue une "sex addict".

Il y a utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici. J'étais très sage, je cherchais un homme sérieux, j'ai été fidèle pendant quelques années à un homme qui est parti vivre à l'étranger et que je voyais rarement, donc j'étais calme au niveau fesses. Et puis, fin juillet, alors que j'étais toujours motivée par une rencontre qui ne soit pas qu'une histoire de Q, j'ai rencontré un homme de 8 ans de plus que moi qui cherchait une soumise.

J'ai depuis une dizaine d'années des envies de fessées, d'être attachée, et lui, c'est aussi son trip. Plus pour de la soumission que du sm, mais bon, finalement, certaines pratiques sm font partie de la soumission, donc bingo.

Cet homme m'a inspiré confiance, il habitait près de chez moi, passait souvent près de chez moi apparemment pour son boulot, il n'était pas obsédé par ça et parlait aussi d'autres choses.

En plus, il n'était pas non plus dans les clichés où il faudrait que je l'appelle Maître, etc. Un jour, il m'a dit qu'il passerait 5 minutes - il ne me l'a pas dit, mais c'était sans doute pour voir la tête que j'avais et la femme que j'étais en vrai - et le test a dû être concluant parce qu'il est revenu un peu plus tard dans la soirée pour ma première séance de soumission.

Il m'a donné des fessées mémorables, des claques et m'a pincé fort les seins, avec ses doigts et des pinces. Depuis, on se voit de temps en temps, et je ne sais pas ce qu'il s'est passé en moi, mais depuis, je me suis lâchée.

D'abord, il m'a dit que je ne devais plus porter de culotte, sauf cas de force majeure, et que chez moi je devais toujours être nue. C'est ce que je fais, tant et si bien que je suis devenue allergique aux culottes, maintenant Je ne peux pas dire qu'il m'ait donné confiance en moi parce qu'il veut que je maigrisse - et il a raison, je le sais et fais le nécessaire pour moi avant tout, mais il est aussi une bonne motivation - qu'il trouve que je ne fais pas assez femme par ma façon d'être extérieurement fringues et maquillage inexistant , et qu'il trouve que je fais mal les fellations alors que je n'ai toujours eu que des compliments sur ma façon de les faire.

Le fait est que 15 jours après l'avoir rencontré j'étais en vacances, et j'ai rencontré d'autres hommes. J'ai eu un mec de 7 ans de moins que moi, qui était un amant complètement bidon, pédant et avec une haleine de chacal crevé même en me parlant à 80 cm de moi!!! Et j'ai rencontré THE MAN, un mec de 2 ans de moins que moi, qui m'a fait croire au début qu'il était libre - finalement, tant mieux, sinon je n'aurais jamais entamé une relation avec lui!

Toujours de nouvelles idées de scénarios à faire, dès qu'on parle de sexe il a une érection, il aime tout, n'a pas de limites, pas de tabous, pas de pudeur, et moi je suis ravie de le suivre - avec les quelques limites que j'ai et qu'il respecte - dans notre relation qui me comble et fait de moi une femme épanouie.

Dernièrement, il nous a acheté un sextoy qui est chez moi, bien sûr. Moi, ça m'a donné l'idée d'en acheter que je regardais sur des sites depuis quelques années - après en avoir parlé avec un homme avec qui rien ne s'était passé finalement donc je n'en avais jamais achetés - et là j'ai sauté le pas.

Des boules de geisha, un god gonflable, une espèce de truc à boules à mettre derrière, un plug de 6 cm de large et de 10 cm de hauteur, et un aspire-téton un truc nul d'ailleurs. SB - Sex Bomb - ne les a pas encore vus, mais à force de voir ces objets, je n'ai pas résisté et je les ai presque tous essayés.

Les boules de geisha ont été décevantes, je ne les sentais pas du tout, donc j'en ai trouvé d'autres - et, chance, alors que j'habite la province, le site internet avec le dépôt est à mètres de chez moi, donc j'ai pu aller les chercher dans la journée Ca faisait quelque temps que SB me demandait de faire un blog, et là, j'ai passé le long week-end à le faire, à mettre des photos, écrire des textes. Cette nuit jusqu'à 5 heures du matin, et de faire ça, ça m'a excitée, j'ai testé les jouets, j'ai fait des photos, et avec les 4 boules que je sens bouger en moi et qui ne se font jamais oublier, je suis en état de désir et d'excitation permanents.

Elles sont trop géniales Donc voilà, je ne pense qu'au sexe, j'ai toujours envie de me donner du plaisir, et c'est terrible. A un moment, j'ai eu 3 hommes en même temps, même si en réalité il n'y a qu'avec SB que nous faisons vraiment l'amour. Je suce à la demande celui à qui je suis soumise, le 3e était un mec qui voulait du sérieux et que j'ai viré au bout de 15 jours car trop chiant, collant, et tout et tout, et même si on a passé 2 nuits ensemble, la 1ère j'étais indisposée, et la 2e SB m'avait irritée avec sa barbe pourtant fraichement rasée du matin et je n'avais pas fait la relation donc j'ai eu la trouille.

En théorie, je cherche toujours un homme pour une histoire sérieuse, mais je ne pense pas trouver chez un seul ce que je trouve chez les autres et qui est grisant, hyper excitant. En plus, j'avais rencontré un homme de 3 ans de moins que moi en janvier, on était sortis ensemble en mars, et bien qu'il me dise un jour qu'il n'était pas nul au lit, moi je n'avais pas du tout accroché.

C'est quand-même dingue que, quand je suis dans une relation que je pense sérieuse, je me laisse moins aller, j'ai peur du jugement, je n'ose pas toujours demander ce que j'aime Enfin, bon, avec ce mec de mars, l'histoire a peu duré, je n'en ai pas gardé un souvenir impérissable, et voilà que sur le net je rencontre une nana de 46 ans avec qui je sympathise.



sexe soumis malade de sexe

..