Call: Email:

Sexe sorceleur 3 sexe fanfiction


sexe sorceleur 3 sexe fanfiction

Sexe dans une cabine d essayage beurette video sex

Il l'avait mise en danger pour s'occuper d'elle, l'avait présentée comme sa petite amie encore et toujours. C'était pire depuis l'hôpital parce qu'il la traitait comme telle maintenant. Il la prenait par les poignets et l'embrassait doucement, comme s'il avait peur qu'elle ne tombe en morceaux. Son corps se souvenait encore de la sensation de ses lèvres quand elles embrassaient, mordillaient et suçaient ses seins à l'hôpital.

Son cerveau se souvenait qu'il avait regretté immédiatement. Cette fois-ci c'était elle qui n'avait pas dormi à cause de la frustration. En un instant tout avait basculé, parce que si elle avait pu se mentir avant ce n'était plus possible maintenant. Il s'était installé entre ses jambes, l'avait embrassée alors que sa chemise d'hôpital ne cachait presque rien et il avait menti.

Kornelia avait fondu en larmes, détruite par la révélation. Il l'embrassait et lui disait qu'il l'aimait mais c'était faux. Elle ne l'avait pas, elle ne l'aurait jamais et le serrer dans ses bras en le suppliant de lui faire l'amour ne lui permettrait pas de l'ignorer. Tout ce qu'elle voulait c'était s'abandonner à l'orgasme pour oublier la douleur mais même ça il ne le lui avait pas permis. Alors elle avait fait semblant.

Semblant de le croire pour ne pas qu'il comprenne tout ce qu'il se passait derrière ces yeux verts qui l'admiraient avec une adoration non feinte. Les docteurs n'avaient rien vu quand elle leur avait confié qu'elle avait du mal à dormir.

Ils lui avaient prescrit un tout petit peu de mélatonine, juste assez pour la faire dormir une nuit ou deux mais pas assez pour qu'elle fasse une nouvelle overdose. La dernière fois qu'elle avait réalisé qu'on lui mentait, elle avait tenu au départ. Elle avait souri plus difficilement peut être, ses paupières tremblaient un peu plus, ses mouvements étaient devenus brusques. Mais elle ne s'était pas plainte quand il lui posait des lapins et qu'elle savait qu'il était avec une autre.

Elle l'avait suivi et s'était rongée les sangs, désirant maladivement savoir avec laquelle il la trompait, mais elle n'avait rien dit. C'était toujours un charmant sourire qui l'accueillait quand il venait la chercher au travail de moins en moins souvent.

Ou arracher le sien. Sa main ne se refermait plus sur la sienne dans la rue, il regardait ailleurs en couchant avec elle et ne restait pas pour dormir. Il était très fatigué en ce moment, elle comprenait qu'il ne vienne plus vraiment la voir. Mais ses parents les invitaient tous les deux et soudainement il parlait de sa vie, de choses qu'elle devait faire semblant de connaître parce qu'il ne lui parlait plus. Le bref regain d'intérêt, poussé par la culpabilité en la voyant s'étioler, mais pas par l'amour.

Ce qui l'avait poussée à bout, le point de non-retour, c'est quand elle l'entendit discuter de la situation avec son père. Qu'elle l'entendit dire qu'il voulait la demander en mariage pour lui remonter le moral, quand elle vit la bague et perdit la raison. Alors l'opportunité qu'elle avait cherchée pendant des mois passa à la trappe et elle l'avait poussé à la première occasion. Parce qu'elle ne voulait pas passer le restant de ses jours avec quelqu'un qui faisait semblant, qui ne restait avec elle que par pitié.

Alors elle allait l'obliger à l'aimer. Ou alors elle avait juste voulu le tuer, elle n'était pas sûre. Elle avait mal et elle voulait que ça s'arrête. Mais ça ne s'était pas arrêté à sa mort. Alors elle avait essayé d'en finir, d'éteindre la lumière et tout arrêter pour toujours. Mais elle s'était réveillée à l'hôpital.

Au fil du temps, elle avait oublié. La douleur s'était estompée, elle ne voulait plus mourir mais finir son doctorat et rester seule. Mais bien sûr, sa mère ne l'avait pas entendu de cette oreille. Peut-être était-ce parce qu'elle voulait se faire bien voir mais elle avait toujours insisté pour que sa fille -la folle, celle de son premier mariage, intelligente mais c'est bien tout la pauvre- vienne la voir ne serait-ce que pour les fêtes avec ses amis. Elle était venue la chercher, espérant l'empêcher de quitter le pays pour l'Amérique.

Non, espérer n'était pas le mot juste. Elle était entrée à grands pas sans être invitée et avait empoigné la bouilloire pour se faire un thé, lui ordonnant de rester.

Dans un moment de faiblesse, Kornelia lui avait avoué qu'elle n'avait jamais été heureuse dans ce pays et voulait un nouveau départ. Elle avait parlé de ses genoux maigres sous les jupes d'uniformes, de ses hurlements de possédée à la mort de son père et tu es tellement inutile ma pauvre fille qu'on a du t'enfermer, tu ne peux pas te débrouiller toute seule voyons. Elle dit que c'était drôle que son nom soit Kornelia, la bête cornue qui avait fini avec des cornes de cocue. La hache incendie s'était enfoncée dans sa gorge et elle n'avait plus ri.

Parce que si elle avait vu que sa fille se faisait tromper, rusée qu'elle était, elle n'avait pourtant pas vu que cela constituait un mobile. Elle était morte et Kornelia s'était fait envoyer son corps par la poste. Quand la police l'avait appelée le lendemain elle avait dit qu'elle n'avait pas vu sa mère, elle était partie pour l'aéroport assez tôt pour prévoir les embouteillages.

Alors pourquoi est-ce qu'il avait dû venir tout gâcher? Elle ne voulait pas tomber amoureuse mais c'était si facile quand un homme beau et intelligent venait vous faire tourner la tête avec des mensonges si délicieux, vous faisait danser au bout d'un fil sans effort avant de le couper brutalement, puis il vous ramassait et repartait pour un tour. Si elle l'aimait malgré le chantage, les coups, la manipulation, la quasi-séquestration et le poison, alors elle l'aimerait toujours.

Alors elle avait mal, parce qu'il ne voulait pas se débarrasser d'elle et qu'elle ne supporterait pas de vivre un mensonge une deuxième fois.

Elle s'assit sur le lit, puis elle sortit des bandes anesthésiantes et les colla à l'intérieur de ses coudes. Comme ça il n'aurait pas mal. Le bruit du plastique et la sensation froide lui fit ouvrir les yeux. Désorienté par la dose de somnifère, il lui faudrait un peu de temps pour reprendre complètement ses esprits. Mais rien qu'à voir Kornelia, ses pupilles dilatées, ses paupières qui tressautaient, les tics qui agitaient sa tête et son corps qui tremblait comme une feuille, il comprit.

Même comme ça, elle pouvait entendre le venin dans sa voix. Elle sourit et l'embrassa sur le front avant de répondre.

Elle croisa les bras sur son torse et posa sa tête par-dessus, faisant attention à ne pas se couper avec le scalpel. Ça fait mal Jonathan. Ça empire avec le temps et ça t'envoie à l'asile. Je veux pas que ça recommence. Alors je vais te tuer. Abandonnant toute dignité elle se lova contre lui, ignorant le fait qu'il la voulait très certainement à des kilomètres de lui et qu'elle devait le répugner.

Il ne dit rien pendant un moment alors elle reprit la parole. Je t'ai même mis des pansements pour que tu ne sentes rien, tu vois? J'attends un peu et tu n'auras pas mal du tout. Mais je l'en ai empêché. Ce serait mal me remercier que de me tuer maintenant. Elle pencha sa tête sur le côté pour le regarder mais se cacha dans son cou avant que leurs regards ne se croisent.

Elle l'entendait souvent parler tout seul, l'avait vu faire des choses et s'arrêter aussitôt pour les défaire, mais elle n'avait pas compris que c'était vraiment pathologique. Bah, ça n'avait plus aucune importance maintenant. Être proche de lui ainsi la rendait tellement heureuse, mais aussi tellement triste, presque furieuse de ne pas pouvoir arriver à une autre solution.

Sur la table de nuit le portable de Jonathan se mit à vibrer. Une fois, deux fois, cinq fois. Elle posa sa main tenant le scalpel sur son torse, le caressant avec son pouce.

Bientôt maintenant, très bientôt. Tout serait fini, ils n'auraient plus mal. Elle renifla quand le téléphone se remit à vibrer, avant d'éclater en sanglots. C'était sale, pathétique et son eyeliner devait être en train de couler le long de ses joues mais elle se sentait terriblement mal. Avec un soupir presque agacé Jonathan passa ses bras autour d'elle et commença à lui caresser les cheveux. Tu te rends compte à quel point ça peut être insultant que ma compagne se mette à pleurer dès qu'on commence à être un peu intimes?

Après une seconde de réflexion il continua. Tu pourrais te tuer cela dit. C'est pour ça que j'ai pris ton scalpel. Elle bondit, s'échappant à son étreinte, et se mit à fouiller autour de lui en mouvements désordonnés et frénétiques. Crane avait l'air suprêmement peu concerné, la regardant avec un sourire, amusé par ses marmonnements psychotiques demandant encore et encore à personne en particulier où était son arme.

Elle plongea dans ses bras et le serra fort, se laissant bercer par sa voix qui la rassurait doucement, comme un ronronnement, par le vibreur et par ses mains sur son dos. Même pas capable d'assassiner quelqu'un correctement et pourtant c'était une des seules choses qu'elle savait bien faire.

Ses poings serrèrent son haut de pyjama. Il fallait qu'il meure, le plus vite possible, tant pis pour l'anesthésique. Il la manipulait avec brio comme il l'avait toujours fait. Crane choisit ce moment pour inverser la balance et se laissa tomber sur elle, la coinçant sous lui, mais ce faisant il révéla que le scalpel avait été caché sous son dos. Elle glapit avec outrage et mit ses mains sur son torse pour le pousser, ce qui serait facile vu son état, mais il l'arrêta. C'était stupide de ma part.

Tu n'es pas un démon tentateur qui cherche à répandre le chaos, au pire tu es une petite chipie effrayée qui n'a aucun sens des proportions. Sa petite main tremblait quand il se détacha d'elle. Une semaine que tu as passée à me repousser, soit dit en passant", ajouta-t-il avec humeur. A l'entente des deux dernières phrases Kornelia s'était sentie assez mal à l'aise. Que ce soit de la manipulation ou pas tout ce qu'il disait était on ne peut plus correct. Je veux bien comprendre que tu te méfie mais franchement est-ce que c'est une raison pour nous tuer tous les deux et me priver- et nous priver d'une chance de voir l'autre sous un meilleur jour ou au minimum d'avoir eu le temps de s'envoyer en l'air avant de finir dans une crise mélodramatique qui ne sert à rien?

La tirade continuant, elle ressemblait moins à une meurtrière psychotique et plus à une gamine prise sur le fait, se mordant la lèvre inférieure. A présent il aurait été difficile de dire lequel était censé être la victime d'une tentative de meurtre.

Mais elle ne perdit tout de même pas le cap et remarqua les défauts dans son discours. S'il pouvait s'énerver et la distraire, elle aussi pouvait. Et beaucoup mieux que ça monsieur. Elle creusa son dos pour faire de la place et glissa sa main entre eux jusqu'au relief formé par son pénis à travers son pantalon.

Il avait l'air assez surpris. Tu n'aimes pas quand je suis sur les nerfs? C'est de ta faute, déjà, et c'est pire pour moi. Pour la première fois, le bon docteur était bouche bée, devenant rapidement aussi rouge qu'elle, mais Kornelia était loin d'avoir fini. OS - Blessures de guerres by L'abruti reviews La nouvelle conquête féminine du Patron lui raconte quelques anecdotes M - French - Chapters: Ils croyaient que personne ne pouvait être plus jaloux que le Dieu du chaos.

Cinq fois où Loki fut jaloux pour rien, et une fois où Tony le fut. K - French - Humor - Chapters: Par ces mains by x-valren-x reviews Cela lui prit deux jours avant de réaliser qu'il avait encore le sang de Tony sous ses ongles.

T - French - Drama - Chapters: It's not about the money money, money by Inrainbowz reviews OS. Bruce n'avait aucun intérêt pour son argent, il ne voulait rien, ne demandait rien, et Tony ne comprenait pas.

Legend of Zelda by fushigi. Résumé assez nul, sorte de suite à OoT sans être une vrai suite. Quelques OC inclus, n'hésitez pas a commenter une nouvelle correction est en cours et je changerai certainement le titre quand j'en aurai un. Kinetic Novel en anglais de la fic en préparation. Legend of Zelda - Rated: Basé sur l'histoire courte Purple Flowers.

Un garçon aux cheveux noirs et un garçon aux cheveux châtains et des fleurs violettes printanières. Observez leur relation tandis qu'ils sont enfermés ensemble dans un cachot durant 30 jours. Qui-est ce by Mirabelle chan reviews Une seule personne faisait peur à Yû Kanda, une seule personne pouvait le faire pleurer et prier de toute son âme pour qu'Allen vienne le rassurer.

Une seule personne, Lui. Et Il était de retour. Que ce soit Tony et non Bruce qui freine leur relation était juste la blague la plus cruelle de tous les temps. Et la blague tournerait au drame si Tony ne se décidait pas à être honnête, pour une fois. Ce qu'il ne sait pas by Inrainbowz reviews Alors il ne doit pas savoir.

Tony fait face aux Avengers, déterminé à les empêché d'aller parler à Bruce, et de le faire fuir loin de lui. Haine ancestrale by Crapounette reviews A l'occasion de son 1er anniversaire de vie commune avec Severus, Harry décide de révéler à son parrain Sirius Black, qu'il est en couple avec son ennemi de toujours.

Mais Sirius est prêt à tout pour mettre fin à leur idylle. Rebellion by Anaon et cie reviews Dans le monde d'Hyrule, existait une noble tribu vivant dans le désert Gérudo. Cependant ils furent tous exterminés. Un homme élu des déesses qui réclame vengeance et tente de se rebeller contre le monde. Lucius tue Narcissa, Draco revient pour l'enterrement mais il ne pourra pas repartir. Car un fils vaut une femme n'est-ce pas? Et classé en Tragedy. Sa Vie by Asrial reviews Shion a vécut longtemps Ceci est l'histoire de sa vie, de sa naissance à sa première mort, peut-être même les autres El Cid X shion Saint Seiya - Rated: Point de vue de Lucius.

Extermination by Crapounette reviews Dolorès Ombrage a lancé une campagne d'extermination des nuisibles nocturnes. Remus et Tonks ainsi que le vampire Severus Rogue.

Ayant tenté de venger Remus, Harry Potter est jeté à Azkaban où il retrouve le vampire. Ceci est la version censurée de la fic: Neuf mois après la bataille finale, Harry découvre Snape à Ste Mangouste. A travers les ténèbres by Drusilla reviews Juillet Une bombe explose à la station de King Cross, laissant Hermione définitivement aveugle. Comment continuer ses études à Poudlard?

Mais avec l'aide de Severus bien sûr! Que lui veulent Snape et Malfoy? Servant of evil by Simakai reviews Suite des vidéos de la série evil par Methy: Daughter of evil by Simakai reviews Basée sur la série de clips Evil. Voici la tragique histoire de Rin, la princesse dorée la plus odieuse de tous les temps.

La dernière bataille by Crapounette reviews Après la mort de Lord Voldemort, Harry retourne à Poudlard pour y faire sa 7ème année. Seul le fantôme de Severus Rogue tente de l'aider. Va-t-il réussir à redonner le goût de vivre à Harry? Mon amour est impossible by GothSevBlack reviews C'est un one shot très court. Attention relation homosexuelle et inceste,à vos risques et périls.

Suicide by lasurvolte reviews Pourquoi parmi toutes les manières de se suicider, choisir celle là? Death Note - Rated: K - French - Chapters: Eye of the beholder by siobanX reviews Traduction de la fic de Montana Daniels. Après sa victoire sur Voldemort, Harry a disparu. Severus est envoyé à sa recherche. Coaching Severus by septentrion reviews Hermione quitte son emploi au Ministère pour s'installer à son compte. Sa décision n'aura pas que des répercussions professionnelles.

Vérité cachée by YeonMee reviews A l'enterrement de Voldemort, Harry révèlera un secret que personne ne soupçonnait. Un secret qui mènera deux sorciers à leurs pertes. La bataille finale fait rage. Hermione est capturée et jetée en prison,et est rejointe peu après par Snape. Ils ignorent combien d'heures ils vont devoir passer ensemble avant que la dernière bataille s'achève et que leurs destins soient scellés Harry Potter - Rated: Le favori by Maria Ferrari reviews Lucius a toujours été le favori de Voldemort, mais savez-vous jusqu'à quel point?

Happy birthday to you by Maria Ferrari reviews C'est l'anniversaire de Severus. Caresses reviews Deux âmes qui s'aiment et qui le montrent à travers leur corps. The WitchLennon reviews -Tournage? Comment ça un résumé? Le loup et l'agneau reviews Un Sorceleur arrive dans un village. Et une jeune femme le reconnait, mais il semble qu'ils ne soient pas en bons termes.



sexe sorceleur 3 sexe fanfiction

.

Mais elle s'était réveillée à l'hôpital. Au fil du temps, elle avait oublié. La douleur s'était estompée, elle ne voulait plus mourir mais finir son doctorat et rester seule. Mais bien sûr, sa mère ne l'avait pas entendu de cette oreille. Peut-être était-ce parce qu'elle voulait se faire bien voir mais elle avait toujours insisté pour que sa fille -la folle, celle de son premier mariage, intelligente mais c'est bien tout la pauvre- vienne la voir ne serait-ce que pour les fêtes avec ses amis.

Elle était venue la chercher, espérant l'empêcher de quitter le pays pour l'Amérique. Non, espérer n'était pas le mot juste. Elle était entrée à grands pas sans être invitée et avait empoigné la bouilloire pour se faire un thé, lui ordonnant de rester. Dans un moment de faiblesse, Kornelia lui avait avoué qu'elle n'avait jamais été heureuse dans ce pays et voulait un nouveau départ.

Elle avait parlé de ses genoux maigres sous les jupes d'uniformes, de ses hurlements de possédée à la mort de son père et tu es tellement inutile ma pauvre fille qu'on a du t'enfermer, tu ne peux pas te débrouiller toute seule voyons.

Elle dit que c'était drôle que son nom soit Kornelia, la bête cornue qui avait fini avec des cornes de cocue. La hache incendie s'était enfoncée dans sa gorge et elle n'avait plus ri. Parce que si elle avait vu que sa fille se faisait tromper, rusée qu'elle était, elle n'avait pourtant pas vu que cela constituait un mobile. Elle était morte et Kornelia s'était fait envoyer son corps par la poste. Quand la police l'avait appelée le lendemain elle avait dit qu'elle n'avait pas vu sa mère, elle était partie pour l'aéroport assez tôt pour prévoir les embouteillages.

Alors pourquoi est-ce qu'il avait dû venir tout gâcher? Elle ne voulait pas tomber amoureuse mais c'était si facile quand un homme beau et intelligent venait vous faire tourner la tête avec des mensonges si délicieux, vous faisait danser au bout d'un fil sans effort avant de le couper brutalement, puis il vous ramassait et repartait pour un tour.

Si elle l'aimait malgré le chantage, les coups, la manipulation, la quasi-séquestration et le poison, alors elle l'aimerait toujours. Alors elle avait mal, parce qu'il ne voulait pas se débarrasser d'elle et qu'elle ne supporterait pas de vivre un mensonge une deuxième fois.

Elle s'assit sur le lit, puis elle sortit des bandes anesthésiantes et les colla à l'intérieur de ses coudes. Comme ça il n'aurait pas mal. Le bruit du plastique et la sensation froide lui fit ouvrir les yeux. Désorienté par la dose de somnifère, il lui faudrait un peu de temps pour reprendre complètement ses esprits.

Mais rien qu'à voir Kornelia, ses pupilles dilatées, ses paupières qui tressautaient, les tics qui agitaient sa tête et son corps qui tremblait comme une feuille, il comprit.

Même comme ça, elle pouvait entendre le venin dans sa voix. Elle sourit et l'embrassa sur le front avant de répondre. Elle croisa les bras sur son torse et posa sa tête par-dessus, faisant attention à ne pas se couper avec le scalpel. Ça fait mal Jonathan. Ça empire avec le temps et ça t'envoie à l'asile. Je veux pas que ça recommence. Alors je vais te tuer. Abandonnant toute dignité elle se lova contre lui, ignorant le fait qu'il la voulait très certainement à des kilomètres de lui et qu'elle devait le répugner.

Il ne dit rien pendant un moment alors elle reprit la parole. Je t'ai même mis des pansements pour que tu ne sentes rien, tu vois? J'attends un peu et tu n'auras pas mal du tout. Mais je l'en ai empêché.

Ce serait mal me remercier que de me tuer maintenant. Elle pencha sa tête sur le côté pour le regarder mais se cacha dans son cou avant que leurs regards ne se croisent. Elle l'entendait souvent parler tout seul, l'avait vu faire des choses et s'arrêter aussitôt pour les défaire, mais elle n'avait pas compris que c'était vraiment pathologique. Bah, ça n'avait plus aucune importance maintenant.

Être proche de lui ainsi la rendait tellement heureuse, mais aussi tellement triste, presque furieuse de ne pas pouvoir arriver à une autre solution. Sur la table de nuit le portable de Jonathan se mit à vibrer.

Une fois, deux fois, cinq fois. Elle posa sa main tenant le scalpel sur son torse, le caressant avec son pouce. Bientôt maintenant, très bientôt. Tout serait fini, ils n'auraient plus mal. Elle renifla quand le téléphone se remit à vibrer, avant d'éclater en sanglots. C'était sale, pathétique et son eyeliner devait être en train de couler le long de ses joues mais elle se sentait terriblement mal. Avec un soupir presque agacé Jonathan passa ses bras autour d'elle et commença à lui caresser les cheveux.

Tu te rends compte à quel point ça peut être insultant que ma compagne se mette à pleurer dès qu'on commence à être un peu intimes? Après une seconde de réflexion il continua. Tu pourrais te tuer cela dit. C'est pour ça que j'ai pris ton scalpel. Elle bondit, s'échappant à son étreinte, et se mit à fouiller autour de lui en mouvements désordonnés et frénétiques. Crane avait l'air suprêmement peu concerné, la regardant avec un sourire, amusé par ses marmonnements psychotiques demandant encore et encore à personne en particulier où était son arme.

Elle plongea dans ses bras et le serra fort, se laissant bercer par sa voix qui la rassurait doucement, comme un ronronnement, par le vibreur et par ses mains sur son dos. Même pas capable d'assassiner quelqu'un correctement et pourtant c'était une des seules choses qu'elle savait bien faire.

Ses poings serrèrent son haut de pyjama. Il fallait qu'il meure, le plus vite possible, tant pis pour l'anesthésique. Il la manipulait avec brio comme il l'avait toujours fait.

Crane choisit ce moment pour inverser la balance et se laissa tomber sur elle, la coinçant sous lui, mais ce faisant il révéla que le scalpel avait été caché sous son dos. Elle glapit avec outrage et mit ses mains sur son torse pour le pousser, ce qui serait facile vu son état, mais il l'arrêta. C'était stupide de ma part. Tu n'es pas un démon tentateur qui cherche à répandre le chaos, au pire tu es une petite chipie effrayée qui n'a aucun sens des proportions.

Sa petite main tremblait quand il se détacha d'elle. Une semaine que tu as passée à me repousser, soit dit en passant", ajouta-t-il avec humeur. A l'entente des deux dernières phrases Kornelia s'était sentie assez mal à l'aise. Que ce soit de la manipulation ou pas tout ce qu'il disait était on ne peut plus correct. Je veux bien comprendre que tu te méfie mais franchement est-ce que c'est une raison pour nous tuer tous les deux et me priver- et nous priver d'une chance de voir l'autre sous un meilleur jour ou au minimum d'avoir eu le temps de s'envoyer en l'air avant de finir dans une crise mélodramatique qui ne sert à rien?

La tirade continuant, elle ressemblait moins à une meurtrière psychotique et plus à une gamine prise sur le fait, se mordant la lèvre inférieure. A présent il aurait été difficile de dire lequel était censé être la victime d'une tentative de meurtre.

Mais elle ne perdit tout de même pas le cap et remarqua les défauts dans son discours. S'il pouvait s'énerver et la distraire, elle aussi pouvait. Et beaucoup mieux que ça monsieur. Elle creusa son dos pour faire de la place et glissa sa main entre eux jusqu'au relief formé par son pénis à travers son pantalon. Il avait l'air assez surpris. Tu n'aimes pas quand je suis sur les nerfs? C'est de ta faute, déjà, et c'est pire pour moi. Pour la première fois, le bon docteur était bouche bée, devenant rapidement aussi rouge qu'elle, mais Kornelia était loin d'avoir fini.

Sa main le quitta juste le temps de se glisser sous ses vêtements. Son sexe était brûlant, plus ferme déjà et elle n'hésita pas. Il sursauta et voulu l'embrasser mais elle tourna la tête pour râler. Il leva les yeux au ciel.

Bravo, ça a marché! Quand je te demande si tu veux me tuer et que tu réponds pas clairement c'est un sous-entendu! Et au final j'avais raison de me méfier parce que tu es passé à ça de me tuer! Tu sais à quel point ça fait mal? Moi au moins quand j'essaie de te tuer je fais tout pour que ça fasse pas mal! Et puis après ça tu me mens et tu fais comme si rien ne s'était passé et rien pour me dire si tu vas réessayer de me tuer ou pas alors oui je suis confuse, oui je sais pas quoi faire et oui j'ai peur mais qu'est-ce que tu veux que je fasse?

Quoi qu'il en pense, Jonathan n'était visiblement pas en état de l'articuler ou n'avait tout bonnement pas envie de se donner la peine de le lui dire. Il s'était allongé sur le côté pour que ses mouvements puissent se faire plus pressants et plus rapides. Maintenant elle voyait pourquoi il utilisait toujours cette technique-là, c'était drôlement efficace.

Il avait complètement abandonné le débat, profitant juste de l'acte et du corps menu dans ses bras. Ses mains remontaient de ses fesses à sa taille pour venir pincer ses tétons, les roulant entre ses doigts pendant que ses hanches bougeaient en rythme avec elle pour l'inciter à aller plus vite et retirer un maximum de plaisir de ce moment.

Maintenant que Kornelia ne lui remontait plus les bretelles il couvrit son cou et son visage de baisers, haletant en lui demandant de ne pas arrêter. Avant qu'elle n'ait eu le temps de lui demander s'il parlait de la dispute il la serra plus fort et elle le sentit jouir contre ses jambes, son gémissement rauque à peine audible. Magnanime et, elle l'admettait, plutôt contente d'elle-même, elle ne fit aucun commentaire quand il se laissa tomber sur elle à nouveau. Il était lourd, trop chaud, il l'étouffait un peu et il y avait une goutte de sperme qui coulait désagréablement le long de sa cuisse mais Kornelia aimait bien l'avoir là.

Même si elle était encore un peu agacée. Elle l'embrassa sur la joue pour être sûre qu'il ne se soit pas endormi. Elle fut perdue un instant avant de comprendre ce qu'il voulait dire. Les patchs avaient eu le temps d'agir maintenant et il ne sentait plus l'intérieur de ses coudes, donc si elle voulait elle pouvait lui ouvrir les artères sans lui faire mal.

C'était un peu tard pour ça. Il prit une longue inspiration dans ses cheveux. Il retourna la tête pour la regarder mais ne bougea pas d'un centimètre autrement.

Lui aussi il devait être bien là. Kornelia poussa un soupir et ferma les yeux. Elle était mentalement et physiquement éreintée d'être allée travailler juste après une overdose et d'être ensuite passée par toutes les nuances du spectre émotionnel en si peu de temps. L'adrénaline était retombée et elle voulait juste dormir.

Sans même se démaquiller, se déshabiller ou retirer le sperme sur ses jambes. Elle était aussi très soulagée, probablement parce qu'elle avait pu vider son sac sans tuer Crane et garder sa vie tant qu'elle y était. Hélas, tout ceci ne serait pas possible tant que le téléphone continuerait de vibrer.

Elle tapota ses côtes. Il poussa un grognement inquisiteur. Enfin, ça il l'ignorait, mais il était si révolté et si décidé à gagner ce concours qu'il ne pouvait pas y penser. Au delà des récompenses et de la gloire, des cours et des exams, leurs vies confondues..

Agony by Alsco-chan reviews "Une larme coulait le long de la joue pâle. Solitaire parmi les contusions et le sang. La porte de son placard s'ouvrit brusquement, le faisant sursauter. Paris ne pleure jamais by Obviously Enough reviews Les fantômes de Paris sont les êtres les plus sympathiques sur Terre. Retournant voir leurs amis déprimés, tenant compagnie aux Sdfs, il leur arrive également parfois de traverser des gens et d'entrer dans leurs vies trop fades.

Ceci dans le but d'avoir une raison de regretter d'être parti, et de la partager. Soirée Fondue by SoleilBreton reviews crack! Toutes sortes de gages. L'un d'entre eux ne se passe pas tout à fait comme prévu. IronFrost Avengers - Rated: T - French - Humor - Chapters: Ténacité by SoleilBreton reviews Alors qu'il effectuait un tour du monde à la voile, Loki percute un jour le yacht d'un milliardaire.

La coque de Loki est foutue et son bateau coule, il est obligé d'embarquer à bord de celui du chauffard de l'océan, malgré tout ce que ça implique. Les dieux se cachent pour mourir by Pyramide reviews Thanos clame avoir Odin, mais Thor le retrouve pourtant caché au palais, plongé dans son sommeil.

Mais alors, qui a été enlevé? Se rendant compte de la vérité, Thor aidé des Avengers va devoir affronter un Thanos fou de rage et vengeur pour sauver Loki d'un destin de tortures et de douleurs. Le plein de Loki!

Lanceur d'alerte by SoleilBreton reviews OS. Loki Listig est conseiller bancaire à Stark Investments.

Sauf que Loki ne s'appelle pas vraiment Listig, et qu'il n'est pas seulement conseiller bancaire. Severus est à la croisée de voies sans issue parce que personne ne veut lui proposer d'emploi.

Leurs chemins vont-ils se rencontrer? Traduction d'une fic d'Aurette, ne tient pas compte de l'épilogue. Vous trouverez le treizième et dernier chapitre de la traduction laissée en suspend par emmaD. Reste avec moi by Callistontheweb reviews Dans le service psychiatrie où on l'a amené après une rupture particulièrement douloureuse, Tony rencontre Loki, un bel infirmier.

L'attirance entre eux est immédiate et ils décident de se revoir dès que la période d'observation de Tony sera terminée. Cela pourrait être le début d'une jolie comédie romantique, mais un sombre secret menace de faire imploser la romance naissante UA Avengers - Rated: Nous sommes des connards by Ayumi Fubuki reviews Point culture sur les cryptides: Et si il était arrivé quelque chose à la petite boule de chewing-gum? OS avec le point de vue de Plectrum. Web Shows - Rated: OS - Blessures de guerres by L'abruti reviews La nouvelle conquête féminine du Patron lui raconte quelques anecdotes M - French - Chapters: Ils croyaient que personne ne pouvait être plus jaloux que le Dieu du chaos.

Cinq fois où Loki fut jaloux pour rien, et une fois où Tony le fut. K - French - Humor - Chapters: Par ces mains by x-valren-x reviews Cela lui prit deux jours avant de réaliser qu'il avait encore le sang de Tony sous ses ongles. T - French - Drama - Chapters: It's not about the money money, money by Inrainbowz reviews OS. Bruce n'avait aucun intérêt pour son argent, il ne voulait rien, ne demandait rien, et Tony ne comprenait pas.

Legend of Zelda by fushigi. Résumé assez nul, sorte de suite à OoT sans être une vrai suite. Quelques OC inclus, n'hésitez pas a commenter une nouvelle correction est en cours et je changerai certainement le titre quand j'en aurai un.

Kinetic Novel en anglais de la fic en préparation. Legend of Zelda - Rated: Basé sur l'histoire courte Purple Flowers. Un garçon aux cheveux noirs et un garçon aux cheveux châtains et des fleurs violettes printanières. Observez leur relation tandis qu'ils sont enfermés ensemble dans un cachot durant 30 jours.

Qui-est ce by Mirabelle chan reviews Une seule personne faisait peur à Yû Kanda, une seule personne pouvait le faire pleurer et prier de toute son âme pour qu'Allen vienne le rassurer.

Une seule personne, Lui. Et Il était de retour. Que ce soit Tony et non Bruce qui freine leur relation était juste la blague la plus cruelle de tous les temps. Et la blague tournerait au drame si Tony ne se décidait pas à être honnête, pour une fois. Ce qu'il ne sait pas by Inrainbowz reviews Alors il ne doit pas savoir. Tony fait face aux Avengers, déterminé à les empêché d'aller parler à Bruce, et de le faire fuir loin de lui.

Haine ancestrale by Crapounette reviews A l'occasion de son 1er anniversaire de vie commune avec Severus, Harry décide de révéler à son parrain Sirius Black, qu'il est en couple avec son ennemi de toujours. Mais Sirius est prêt à tout pour mettre fin à leur idylle.

Rebellion by Anaon et cie reviews Dans le monde d'Hyrule, existait une noble tribu vivant dans le désert Gérudo. Cependant ils furent tous exterminés. Un homme élu des déesses qui réclame vengeance et tente de se rebeller contre le monde. Lucius tue Narcissa, Draco revient pour l'enterrement mais il ne pourra pas repartir. Car un fils vaut une femme n'est-ce pas? Et classé en Tragedy. Sa Vie by Asrial reviews Shion a vécut longtemps Ceci est l'histoire de sa vie, de sa naissance à sa première mort, peut-être même les autres El Cid X shion Saint Seiya - Rated: Point de vue de Lucius.

Extermination by Crapounette reviews Dolorès Ombrage a lancé une campagne d'extermination des nuisibles nocturnes. Remus et Tonks ainsi que le vampire Severus Rogue. Ayant tenté de venger Remus, Harry Potter est jeté à Azkaban où il retrouve le vampire.

Ceci est la version censurée de la fic: