Call: Email:

Sexe Mamie histoire de sexe jeune


sexe Mamie histoire de sexe jeune

Apeurée mais étant habillée de façon légitime, je pris le risque de poursuivre mon chemin. Arrivée vers le barbelé de la prairie, une lettre avec mon prénom. Connais-tu beaucoup de mini plages de sable au bord de ce ruisseau? Lorsque tu as découvert cet endroit, tu étais bien trop jeune pour que je te demande de ne pas y venir. Ma femme et moi sommes donc obligés de déserter ce petit paradis lorsque tu viens en vacances.

Nous irons quand bon nous semble et nous y ferons ce que nous voulons. Que tu y sois la première ou que tu arrives après nous, nous nous installerons.

Saches cependant que tu y es la bienvenue et que si ça te plais, tu peux rester à nos côtés. Cette histoire est secrète, elle est entre nous.

Nous ne dirons jamais rien. JE les avais privé de leur sanctuaire. Comme les années précédentes, dans le même genre de tenue. Impossible de me concentrer tellement je mouillais.

J4ai trouvé le temps long! Je ne voulais pas être seule. Je me sentais ridicule là-dedans, honteuse. Il cachait tous juste mon abricot et mes tétons. Un couple, petite soixantaine était là. Nus sur deux serviettes en train de lire. Jacques et la seule personne du village à ne pas avoir de ragots sur lui.

Toujours vêtue comme une petite vieille. Je me mets à lire, ou plutôt à faire semblant. Je regarde leurs corps. Le yin et le yang. On tas déjà vue à poil dans des positions bien plus dégradantes! Elle sait mettre en confiance les gens elle. Plus par défit que par envie, je fais tomber ma robe. JE regrette instantanément mon geste. Jacques pose son livre et regarde. Il te va à ravir! JE pointe, je mouille, et je suis sure que ça se voit! Je me plonge dans mon livre. Je détourne quelques secondes le regard vers eux.

Jacques lit sur le dos. Sa femme le tripote. Jacqueline est sur le côté, derrière son mari par rapport à moi. Elle me regarde sans la moindre gène. Je suppose que son mari la tripote également mais je ne peux voir plus précisément. Elle me fixe du regard. Il ne faut pas! Finalement, Jacqueline lui monte dessus. Elle se colle à lui. Je les entends se dire des mots doux.

De lents vas et viens. Redresse toi un peu stp me dis-je. Je veux mieux voir ; plus en détail mais je suis paralysée. Je regarde sans oser me toucher. Ce coup-ci, elle lui tourne ne dos, elle me fait face. Jacques ne me voit plus, sa femme me cache. Elle se doigte le clito, ce caresse les seins. Je vais silencieusement près du couple.

Je vois le sexe de jacques apparaitre et disparaitre en elle. Elle me prend la main et la pause sur sa cuisse. Ceci est une nouvelle histoire complète. Un matin chez ma grand-mère - Texte complet Auteur: Vous avez l'autorisation de le reproduire et de le diffuser librement à condition de respecter la paternité du texte et de conserver les en-têtes de l'histoire.

Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de ce texte, toute modification du texte doit être distribuée sous licence identique. Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'. A l'époque où me sont arrivées les péripéties que je vais vous conter, les tabous étaient nombreux, on ne parlait pas beaucoup des choses du sexe, et pourtant, à l'ombre des familles, et dans le secret, il se passait par exemple ceci:.

Tout d'abord il faut que je vous dise que mon entourage se limitait à ma mère: Et pourtant cela ne passait pas, au contraire je me rendis compte bien vite qu'en le tâtant il durcissait plus encore, et même que j'en tirais un certain plaisir.

C'est à ce moment-là que papa entra dans ma chambre pour me réveiller, il fallait aller à l'école, je n'avais pas entendu la porte s'ouvrir tellement j'étais occupé à me toucher ; j'avais même poussé le drap et la couverture sur mes pieds pour mieux voir alors mon père vit tout de suite ce que je faisais même si j'avais essayé de me cacher.

Il s'est approché et il m'a dit que c'était tout à fait normal, malgré tout je lui demandais si lui aussi était comme ça le matin. Il resta un moment silencieux et me dit: Quelques temps après, j'étais allé dormir chez mes grands-parents parce que ma chambre avait été inondée à la suite de grosses pluies et il fallait la remettre en état, et un matin je me réveillais un peu plus tôt que d'habitude, sans doute que j'avais entendu partir mon grand-père, il partait assez tôt pour aller travailler mais je restais dans mon lit car j'attendais toujours qu'on vienne me réveiller et surtout que je voyais à travers les volets qu'il faisait encore nuit.

J'essayais de me rendormir mais quelques instants après j'entendis des pas s'approcher de la chambre où je dormais, et la porte s'ouvrit doucement. Je vis ma grand-mère entrer et venir vers mon lit, à la petite lueur de l'ampoule du couloir qui était restée allumée je vis qu'elle portait une nuisette, ou une chemise de nuit, je ne sais plus mais qui laissait bien voir ses seins assez volumineux d'ailleurs et qui pendaient un peu, et j'apercevais ses longues jambes ainsi qu'un petit ventre avec dessous un endroit sombre que je ne distinguais pas bien pour l'instant mais que je découvris bien vite lorsqu'elle s'assit au bord de mon lit en remontant le fin tissu, elle ne portait rien dessous et la tâche sombre que j'avais remarquée était une grosse touffe de poils qui recouvraient son sexe, je n'en avais encore jamais vu et mes yeux restaient posés dessus.

Ma grand-mère sourit et me dit:. Tu ne dors plus? En disant cela elle posait la main sur mon zizi qui était encore caché par le drap mais qui avait tout d'un coup durci et était maintenant bien droit, elle sourit davantage et me dit:. Et en même temps elle descendit le drap et vit que je n'avais qu'un petit slip ;. Elle se mit à rire franchement, mais c'est ça que je veux, je veux voir mon petit-fils tout nu,.

Et elle saisit l'élastique et me retira d'un coup mon slip, puis saisit mon zizi qui durcit encore un peu plus, elle le garda comme ça en le regardant et commença à le caresser davantage en faisant même aller sa main sur toute la longueur, comme je faisais moi aussi lorsque j'étais seul, et me dit:.

Alors elle prit ma main et l'amena jusqu'à son sexe et l'appuya sur tous ces poils que j'avais vus, je sentis que c'était tout chaud et en faisant bouger mes doigts, je m'aperçus qu'il y avait une fente bien cachée sous la touffe noire. C'était vraiment doux et aussi un peu mouillé, mamie faisait alors aller ma main tout le long de la fente et s'attardait à un endroit que je ne connaissais pas encore, cela faisait comme une petite bosse et lorsque mes doigts passaient dessus elle gémissait, je lui ai demandé:.

Au bout de quelques instants ses gémissements augmentèrent et en même temps qu'elle poussa un petit cri je sentis tout son corps trembler, elle venait de jouir mais je ne le savais pas encore vu mon petit âge

.

Sex tube chaud le sexe pour largent


sexe Mamie histoire de sexe jeune

Finalement, Jacqueline lui monte dessus. Elle se colle à lui. Je les entends se dire des mots doux. De lents vas et viens. Redresse toi un peu stp me dis-je. Je veux mieux voir ; plus en détail mais je suis paralysée. Je regarde sans oser me toucher. Ce coup-ci, elle lui tourne ne dos, elle me fait face. Jacques ne me voit plus, sa femme me cache.

Elle se doigte le clito, ce caresse les seins. Je vais silencieusement près du couple. Je vois le sexe de jacques apparaitre et disparaitre en elle. Elle me prend la main et la pause sur sa cuisse. Je me laisse faire. Elle me fait caresser les couilles de son mari.

Je me rends compte que ses couilles sont toute lice, comme tous son corps, comme sa femme. Elle me reprend la main pour la dirigée sur ses seins, son ventre, son clito et de nouveau les couilles de son homme. Je refais sagement le même parcourt. Elle se penche un peu et tente de défaire mon haut de bikini. Je reprends mes caresses ils gémissent plus fort et bouge de façon plus ample. Pourquoi ne suis-je pas ambidextre? Plus moi ou plus eux? JE repars vers ma position initiale silencieusement.

Elle lui met une capote. Je les regarde faire. Les voilà en levrette. Ses coups de reins sont assez puissants et les seins de Jacques bougent plus que ceux de Jacqueline. Jaque rigole et reprends plus fort. Il me regarde, la pilonne. Je défais le bas de mon bikini. Me met à genoux et me doigte vigoureusement. Ça va de plus en plus vitre, de plus en plus fort. JE ne sais pas si Jacqueline à simulé mais ils ont jouis en même temps. Entrainant de par le fait ma jouissance.

Lorsque je me souviens de nouveau, ils étaient habillés. Le sourire aux lèvres. C'est un secret entre nous! Et, on en viendra que trois fois par semaine, le mardi et le jeudi et le dimanche.

Le reste du temps ce lieux et à toi. Fais comme tu fais habituellement! Ne laisse rien trainé! JE serai là le mari, jeudi et dimanche également. Mes vacances chez mamie - histoire érotique. Gris clair Gris Blanc. Les auteurs apprécient les commentaires de leurs lecteurs. Appelez le 08 95 22 70 Super bandant pour un homme mature. Super histoire histoire avec tout ce que j'aime: Ah oui alors, il faut absolument une suite à cette délicieuse histoire, bel exemple de "lien" entre les générations!

Une histoire intéressante qui appelle des développements Je corrige des textes réguièrement Belle histoire et bien écrite. Mises à part les fautes, j'attends la suite! Ceci est une nouvelle histoire. Mamie chérie - Chapitre 1 Auteur: Creative Commons - Einsteinlereveur. Vous avez l'autorisation de le reproduire et de le diffuser librement à condition de respecter la paternité du texte et de conserver les en-têtes de l'histoire.

Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de ce texte, toute modification du texte doit être distribuée sous licence identique.

Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'. Il est 10h du matin et je me réveille enfin, je m'appelle Louis et j'ai 13 ans. Je passe mes grandes vacances chez ma grand mère, Monique. C'est une femme de 61 ans encours bien conservée, un 95D splendide et un cul bombé, des cheveux mi-longs bruns et des yeux bleus. J'ai toujours fantasmé sur ma grand mère.

Ma queue est de 16 cm et large, je me branle souvent sur mamie, elle m'excite. Ce matin je me lève avec la trique, j'enfile un bermuda pour cacher mon érection et vais dire bonjour à ma grand mère, elle vit seule, et sera avec moi pendant trois semaines, vu que c'est les vacances, je m'asseois et prend mon petit déjeuner, aujourd'hui, ma cousine Victoire qui a 9 ans arrivera pour 1 semaine.

A vrai dire, j'aime beaucoup ma cousine, et j'aime quand elle veut jouer "au papa et à la maman" car je peux la tripoter et l'embrasser à pleine bouche, frotter mon jogging tendu contre son petit cul, sentir sa chatte quand je me baisse quand on joue. Je finis de déjeuner et m'approche de Mamie, elle est divorcée depuis 12 ans et elle doit surement être en manque de sexe. Je lui fais un calin et mes mains se baladent sur son cul, elle ne dit rien, je lui fais un bisou au coin des lèvres et m'éclipse dans les toilettes, je sors ma pine et me branle frénétiquement, j'éjacules assez vite et abondamment dans le lavabo, et laisse quelques traces volontairement.

Je la regardais et la détaillait, elle avait un beau tee-shirt moulant avec l'inscription "Super Grand mère", qui mettait bien ses seins en valeur, et une jupette courte avec des bas et des petits escarpins rouges.

...