Call: Email:

Histoires de sex sexe étudiant


histoires de sex sexe étudiant

Quand j'arrive en dehors de l'établissement, elle était là. Pendant le voyage, on discuta beaucoup. On arriva chez elle, elle me pris ma veste et mes affaires pour les ranger dans son petit placard. Son appartement était pas très grand, avec une petite cuisine, une petite salle de bain, et un salon qui faisait office de chambre … un appartement d'étudiant quoi!

Tiens, si tu veux le regarder maintenant. Elle me tendit son ordinateur, qu'elle alluma. Elle tapa son mot de passe et cette fenêtre apparut. Je savais comment faire pour régler le problème.

Je fis semblant de chercher une solution, que je connaissais déjà, avant de véritablement faire la manipulation. Elle me proposa de manger avec elle, ce que je ne refusa pas. On discuta beaucoup, de tout et de rien, de choses plus personnels. Elle savait qu'elle me plaisait, et ne put s'empêcher de me parler de ses histoires d'amour. Elle était célibataire depuis pas mal de temps, et avait quelques plans cul de temps en temps. Il était 21h quand je commença à vouloir partir.

Mais en regardant par la fenêtre, je remarquas que le soleil de la journée s'était transformé en forte pluie. Reste dormir, c'est mieu. Sinon je ne te le proposerai pas. Elle allât dans son placard et en sortie un vieux tee-shirt, et un matelas que je connaissais bien pour avoir déjà dormi dessus après des soirées bien arrosées. Elle me proposa d'aller prendre une douche, ce que je fis. Je ne vous parle pas de mon état d'excitation dans la douche.

Après que chacun ait pris sa douche, nous regardâmes un peu la TV, tout en rigolant. Plus les minutes passaient, plus elle s'approchait de moi. Nous étions sur son canapé-lit, et plus elle s'approchait, plus j'étais heureux et excité. Mais le moment assez gênant arriva. Je commençais à avoir une petite érection, ce qu'elle ne put s'empêcher de remarquer. Sa tenue, un petit teeshirt et un mini boxer, n'arrangeât rien.

Me dit elle en rigolant -Ben tu sais bien que tu me fais de l'effet. Surtout que tu es pas trop mal -Merci … tu es super jolie aussi tu sais Elle commença à approcher sa main de mon boxer ou une bosse avait pris forme.

Me dit elle doucement -Je ne peux rien te refuser je crois! Sa main se posa sur ma bosse, et la caressa doucement. Elle se balada sur mon boxer pendant de longues minutes, puis allât se faufiler en dessous du tissu, directement en contact avec mon petit soldat devenu grand.

Je me retourna vers elle, et nos regard se croisèrent. Je compris à ce moment là que ca y est, le moment était arrivé. Mon rêve allait s'exaucer. On se regardat droit dans les yeux, puis nous nous reprochâmes pour nous embrasser.

Pendant que nos langues dansaient, sa main entamèrent des vas et vient. Après de longues minutes, elle me coucha sur le dos, sur son lit. Elle baissât mon boxer, et mon sexe droit comme une barre de fer se tendit vers elle. Mais par contre, je trouve qu'il y a trop de superflus là. Met toi en sous vêtement toi aussi! Je retira le tee-shirt qu'elle m'avait prêté.

Puis elle reprit son mouvement de vas et vient avec mon pénis, en me regardant. Puis d'un coup, elle approchât sa bouche pour commencer une fellation divine.

Je sentis sa bouche se poser sur mon sexe, avant qu'elle le gobe. Elle commença des vas et vient, en alternant léchage de mes testicules, de mon pénis, et vas et vient avec sa bouche ou ses mains. Mon excitation était au maximum. Elle me procurait un torrent de plaisir avec sa fellation magnifiquement réalisée. Elle aimait donner du plaisir à un mec, le soumettre à son désir via sa bouche.

Elle en avait l'habitude, et cela ne me déplaisait pas. Lui dit je tout excité Après quelques minutes d'intenses excitation, elle libéra mon pénis pour venir m'embrasser. Elle ouvrit la porte de sa table de chevet pour en sortir une capote. Elle l'ouvrir et vint me le déposer délicatement sur mon sexe tout humide. Elle retira son string, et m'invita à retirer mon soutient gorge, ce que je fis.

Je libéra une jolie poitrine, 90C. Je les caressas et les embrassas avant que son impatience prenne le dessus. Me soufflât t'elle -Ne soit pas si impatiente ma belle! Rétorquais je Je m'approchas vers son minou tout rasé et humide, puis commença par insérer un premier doigt, puis voyant l'effet excitant que cela lui procura, j'en introduisis un second.

Après quelques mouvements dans son vagin, j'entamai un cunnilingus qui la fit crier de plaisir. Prend moi tout de suite bébé! Ni une ni deux je stoppas les préliminaires, et approchas mon sexe à l'entrée de son vagin.

Dès qu'il pénétra à l'intérieur, elle poussa un gémissement. Je commença des va et vient, dans la position du missionnaire. J'alternais la vitesse, ce qui l'excitait et me fis découvrir une Alina que je ne connaissais pas. J'aime ton sexe à l'intérieur de moi!

Ces phrases ne m'encouragèrent qu'à continuer. Après quelques minutes d'un missionnaire préparatoire, je sorti de son vagin et lui fit signe de se mettre à genoux devant moi, ce qu'elle fit rapidement. J'insérai de nouveau mon pénis et recommença des vas et vient. L'excitation était telle que je commença à lui donner quelques fessés, ce qui ne lui déplut pas du tout, bien au contraire. Va si, baise moi! Lui déclarais je , un peu essouflé.

J'accélérai au maximum, ce qui l'a fit crier. Elle se mit à jouir au bout de quelques minutes, puis vint mon tour de sentir la pression monter. Je sortis, retira ma capote. Elle ouvrit ma bouche, je commença les derniers va et vient avec mes mains, et je deversa dans sa bouche mon liquide, fruit d'un travail qu'elle avait bien réussit.

Elle avala le tout, puis nous nous posâmes l'un contre l'autre, nu, couché sur son lit. Lui dis je en rigolant -Je sais! Surtout que je m'y attendais un peu. Cela fait quelques temps que tu me fais un petit effet. Et je suis d'accord pour n'en parler à personne, mais si je serai heureux de pouvoir rendre jaloux certains autres de la classe. Après une longue discutions, on s'endormit, nu, dans le même lit. Le lendemain, au réveil, on se rhabillât, puis prit un petit déjeuner bien mérité.

Avant de partir, je ne pût m'empêcher de la ré-embrasser. Le jeudi matin, je la recroisas à l'arrêt de bus. Elle attendait avec Liliane, une autre fille de ma classe, et David, un autre gras de ma classe. On se fit la bise, comme si de rien n'était. En avait elle parlé? Je me posai la question quand David se mit à rire parce que je faisais la bise à Alina. Vous en pensez quoi? En y mettant un peu de mystère.. Ceci est un conseil pas un ordre.

Message cité 1 fois. Beau début, je pose mon étoile pour voir la suite. Normalement, vous en aurez une suite demain! Une petite suite s'impose Merci pour vos quelques soutiens. La journée du jeudi se passât comme n'importe quelle jour de la semaine. Alina et moi faisons comme si de rien n'était. A la machine à café, on se retrouva tous les deux, et on ne fit aucun commentaires sur le mardi soir, qu'elle avait l'air d'avoir beaucoup apprécié. Flavien, un camarade de classe, nous conviât à une soirée chez lui le vendredi soir.

Une partie de la classe y sera, ainsi que quelques amis des autres sections. Le vendredi soir arrivât. Avant de partir, un petit passage dans un fast food, place Bellecour, s'imposa.

Ce Fastfood, américain avec un grand M pour ne pas faire de publicité pour Mc Donald's … oups! Liliane, Mylène, Alina, et David m'accompagnèrent. Alina était joliment vêtu. Elle portait un décolleté noir, avec un petit gilet de la même couleur. Une jupe assez courte accompagnait le tout, avec de jolis collants noirs. On se rendit chez Flavien, ensemble, en transport en commun. On prit l'ascenseur, direction de sixième étage de cet immeuble du 6ème arrondissement lyonnais.

Maxence et Dorian nous étaient déjà présent. Maxence, l'italien de la classe, qui avait un objectif: Réussir ce que j'avais réussi avec Alina, mais ma réussite, il ne la connaissait pas.

Personne ne savait ce qu'il y avait eu entre elle et moi il y a 72h. L'alcool coulait à flôt. Whisky, Vodka, Tequila, Bière, … Le tout consommé par une douzaine de personnes, enfermées dans un appartement. Je discutais avec Maxence, Flavien et Dorian. Tu as toujours pas réussi à la chopper?

Lui dis je en rigolant. En rajouta Flavien, qui lui avait réussi à avoir Mylène lors de la première année. Message cité 1 fois Message édité par Docteur. Elle est prête en plus. J'appuyais du zéro, et au moment où la porte se referma, Alina la bloquât et entra dans l'ascenseur.

Elle était bourrée, et la connaissant dans cet état, je savais qu'elle avait aussi envie de vomir. Brune, un corps de déesse, de l'humour Cependant, la vodka aidant, je l'ai laissée faire et je me suis finalement réveillée le lendemain matin dans son lit, heureuse et sereine. Marina, 23 ans, étudiante en lettres modernes Trop frivole Comme chaque année, j'assiste à un festival de musique avec des amis. Ambiance festive, tout le monde parle avec tout le monde, on se fait des copains: Assez rapidement , je flirte avec un gars que je viens de rencontrer.

Le lendemain, je me réveille dans sa tente, et là, l'angoisse: Depuis, je suis moins frivole et je ne couche plus avec le premier venu, les lendemains peuvent être difficiles! Chloé, 33 ans, chargée de communication. Au bureau, j'ai rencontré un homme super sexy. Et cette fois, j'y ai pris énormément de plaisir! Un vrai déclic, car depuis, ça ne me dégoûte plus. Emilia, 29 ans, journaliste L'échappée belle Après une grossesse sans rapport sexuel, entre mon mari et moi, c'était le calme plat.

Avec un nourrisson qui ne faisait pas ses nuits, notre vie sexuelle était réduite à néant. Il faut dire que je n'avais pas vraiment la tête à ça. Parce qu'il n'en pouvait plus, mon mari a décidé de me faire une surprise: Tous seuls, tous les deux, pas de bébé à changer, pas de biberon à préparer, rien à faire.

On a vécu un véritable festival du sexe! On n'a pas quitté la chambre du week-end tant pis pour Florence, on y retournera. Et moi, j'ai retrouvé ma libido endormie depuis trop longtemps. Christine, 34 ans, comptable. Petit jeu sexuel J'étais mariée depuis 6 ans, et à l'époque, le sexe relevait plus du devoir conjugal que de l'étreinte passionnée. J'ai accepté, et ce fut un véritable feu d'artifices sensuel.

Tous mes autres sens étaient en éveil. Mon corps réagissait à la moindre caresse inattendue, du coup mon plaisir était décuplé. Ma vie de famille a pris le dessus sur ma vie de femme. Nos conversations étaient purement amicales au départ, puis elles sont naturellement devenues plus intimes. Je pouvais tout lui raconter. Après quelques semaines d'échanges, nous avons décidé de nous rencontrer.

Finalement, cela a été tout le contraire. Avec lui, je n'avais aucun complexe, je pouvais lui faire part de tous mes désirs, rien ne le choquait. Nicole, 40 ans, assistante sociale. Tromperie révélatrice Je sortais avec mon copain depuis 9 mois quand il m'a présenté Paul, son meilleur ami.

Nous sommes devenus rapidement très proches, à tel point que nous nous voyions parfois tous les deux, sans Jérôme. Après une soirée passée à discuter, à rire, on a dérapé. On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois. J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain. Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse.

Charlotte, 24 ans, serveuse Amoureuse Mon déclic sexuel? Le jour où j'ai fait l'amour avec un mec dont j'étais vraiment amoureuse. Le sexe avec des sentiments, c'est encore meilleur! Sabrina, 26 ans, libraire Rencontre sans lendemain Célibataire, alors que j'étais en pleine phase "chuis-trop-moche-personne-ne-veut-de-moi", j'ai couché avec un mec rencontré en boîte. C'était pas une flèche, c'est vrai, mais il était mannequin et super bien foutu. J'ai pris mon pied, sans conséquence.

Cette nuit a reboosté ma confiance en moi et ma bonne humeur pour les 6 mois suivants! Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse.

Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison. J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir. Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps!

Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne. Un nouveau plaisir Quand j'ai rencontré mon ami actuel, j'avais été mariée pendant 8 ans. J'avais toujours refusé la sodomie à mon ex-mari, je trouvais ça dégradant et puis surtout douloureux!

Là, c'est venu naturellement, je me suis laissée aller en toute confiance et nous avons partagé ensemble un moment intense, un plaisir nouveau pour moi! Comment ai-je pu me priver pendant tant d'années? Sans doute que le partenaire joue un rôle important Je ne jouissais que pendant les préliminaires , quand on stimulait mon clitoris.

Et là, ça a été le déclic! En fait, je venais de découvrir mon point G.

Sexe défloration sexe echangiste

Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse.

Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison. J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir. Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps!

Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne. Un nouveau plaisir Quand j'ai rencontré mon ami actuel, j'avais été mariée pendant 8 ans. J'avais toujours refusé la sodomie à mon ex-mari, je trouvais ça dégradant et puis surtout douloureux! Là, c'est venu naturellement, je me suis laissée aller en toute confiance et nous avons partagé ensemble un moment intense, un plaisir nouveau pour moi! Comment ai-je pu me priver pendant tant d'années?

Sans doute que le partenaire joue un rôle important Je ne jouissais que pendant les préliminaires , quand on stimulait mon clitoris. Et là, ça a été le déclic! En fait, je venais de découvrir mon point G. Ju stine, 28 ans, prof de maths Attendre pour prolonger le désir Pour notre 3e rencard, j'avais invité Guillaume à dîner chez moi, et je comptais bien poursuivre la soirée au lit.

Sauf que quand j'ai commencé à le déshabiller, il m'a arrêtée: Pourtant, je trouvais qu'il se passait un truc entre nous, il me plaisait vraiment! On a continué à se voir: J'avais envie de lui, c'était dingue. Et je sentais bien que lui aussi crevait de désir.

C'était à la fois frustrant et super excitant. On a vécu une relation passionnée, très intense, à moitié platonique, super romantique. Au bout de 6 mois, on s'est séparés, pas uniquement à cause de son voeu de chasteté. Mais je ne regrette pas notre histoire, elle m'a fait comprendre que faire monter le désir et repousser l'échéance peut être parfois aussi bon qu'un câlin. Depuis, j'essaye de ne pas me donner tout de suite, c'est encore meilleur quand on passe à l'acte.

Camille, 28 ans, infirmière. Essayer un sex-toy Un site de ventes privées en ligne sur lequel j'achetais généralement mes sous-vêtements a organisé une vente pour une marque de sex-toys: Je n'avais jamais osé franchir le seuil d'un sex-shop, c'était l'occasion ou jamais d'acheter un vibro!

Depuis, nous vivons le parfait amour et nous prévoyons de nous installer ensemble. Anne, 25 ans, vendeuse La reconquête J'ai trompé mon mec avec un collègue. Depuis plusieurs mois, on ne faisait presque plus l'amour, je me sentais délaissée. Alors quand Sylvain m'a fait des avances lors d'un séminaire, je n'ai pas résisté. Enfin j'avais l'impression d'être désirée! Mais c'était bien clair entre nous que ce n'était qu'une histoire d'une nuit.

En rentrant chez moi, je culpabilisais tellement que j'ai tout avoué à mon fiancé. Ça lui a fait un choc, il a beaucoup souffert, mais il a finalement décidé de ne pas me quitter. Cet accident l'a fait réagir, il a compris que rien n'était acquis entre nous et depuis, il fait tout pour séduire et me reconquérir. Bien sûr, je regrette mon infidélité, mais je suis consciente qu'elle a apporté un souffle nouveau à notre histoire.

Mylène, 31 ans, aide soignante. Dans un lieu public J'étais avec un mec qui adorait faire l'amour dans des endroits publics. L'ascenseur, le parking, la cabine d'essayage, la voiture Tous ces endroits l'excitaient. Moi, côté sexe, j'étais plutôt du genre conventionnelle: Alors quand il a commencé à me chauffer avant un dîner, dans la cage d'escalier de l'immeuble de nos amis, j'ai commencé par le repousser, comme je le faisais à chaque fois.

Mais ce jour-là, il a tellement insisté que je me suis finalement laissée faire. Ça a été court, mais tellement intense et excitant que ça m'a décoincée. Anne, 23 ans, prof de physique La première fois L'expérience sexuelle qui a changé ma vie? Un de mes meilleurs amis était amoureux de moi depuis longtemps. Et ça s'est super bien passé. Aurélie, 20 ans, étudiante en psychologie. Découvrez aussi sur aufeminin: Sexo L'expérience sexuelle qui a changé ma vie!

Avec un partenaire hors du commun A la conquête du point G: Expérience sexuelle Pratiques sexuelles Vos expériences sexuelles.

De l'info, du fun et des vidéos irrésistibles Le meilleur de l'actu est sur Facebook. Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo. Trouve l'inspiration sur Pinterest. Sinon je ne te le proposerai pas. Elle allât dans son placard et en sortie un vieux tee-shirt, et un matelas que je connaissais bien pour avoir déjà dormi dessus après des soirées bien arrosées.

Elle me proposa d'aller prendre une douche, ce que je fis. Je ne vous parle pas de mon état d'excitation dans la douche. Après que chacun ait pris sa douche, nous regardâmes un peu la TV, tout en rigolant. Plus les minutes passaient, plus elle s'approchait de moi. Nous étions sur son canapé-lit, et plus elle s'approchait, plus j'étais heureux et excité.

Mais le moment assez gênant arriva. Je commençais à avoir une petite érection, ce qu'elle ne put s'empêcher de remarquer. Sa tenue, un petit teeshirt et un mini boxer, n'arrangeât rien. Me dit elle en rigolant -Ben tu sais bien que tu me fais de l'effet.

Surtout que tu es pas trop mal -Merci … tu es super jolie aussi tu sais Elle commença à approcher sa main de mon boxer ou une bosse avait pris forme. Me dit elle doucement -Je ne peux rien te refuser je crois! Sa main se posa sur ma bosse, et la caressa doucement. Elle se balada sur mon boxer pendant de longues minutes, puis allât se faufiler en dessous du tissu, directement en contact avec mon petit soldat devenu grand.

Je me retourna vers elle, et nos regard se croisèrent. Je compris à ce moment là que ca y est, le moment était arrivé. Mon rêve allait s'exaucer. On se regardat droit dans les yeux, puis nous nous reprochâmes pour nous embrasser. Pendant que nos langues dansaient, sa main entamèrent des vas et vient. Après de longues minutes, elle me coucha sur le dos, sur son lit.

Elle baissât mon boxer, et mon sexe droit comme une barre de fer se tendit vers elle. Mais par contre, je trouve qu'il y a trop de superflus là. Met toi en sous vêtement toi aussi! Je retira le tee-shirt qu'elle m'avait prêté. Puis elle reprit son mouvement de vas et vient avec mon pénis, en me regardant. Puis d'un coup, elle approchât sa bouche pour commencer une fellation divine.

Je sentis sa bouche se poser sur mon sexe, avant qu'elle le gobe. Elle commença des vas et vient, en alternant léchage de mes testicules, de mon pénis, et vas et vient avec sa bouche ou ses mains.

Mon excitation était au maximum. Elle me procurait un torrent de plaisir avec sa fellation magnifiquement réalisée. Elle aimait donner du plaisir à un mec, le soumettre à son désir via sa bouche. Elle en avait l'habitude, et cela ne me déplaisait pas. Lui dit je tout excité Après quelques minutes d'intenses excitation, elle libéra mon pénis pour venir m'embrasser.

Elle ouvrit la porte de sa table de chevet pour en sortir une capote. Elle l'ouvrir et vint me le déposer délicatement sur mon sexe tout humide. Elle retira son string, et m'invita à retirer mon soutient gorge, ce que je fis. Je libéra une jolie poitrine, 90C. Je les caressas et les embrassas avant que son impatience prenne le dessus.

Me soufflât t'elle -Ne soit pas si impatiente ma belle! Rétorquais je Je m'approchas vers son minou tout rasé et humide, puis commença par insérer un premier doigt, puis voyant l'effet excitant que cela lui procura, j'en introduisis un second. Après quelques mouvements dans son vagin, j'entamai un cunnilingus qui la fit crier de plaisir. Prend moi tout de suite bébé! Ni une ni deux je stoppas les préliminaires, et approchas mon sexe à l'entrée de son vagin. Dès qu'il pénétra à l'intérieur, elle poussa un gémissement.

Je commença des va et vient, dans la position du missionnaire. J'alternais la vitesse, ce qui l'excitait et me fis découvrir une Alina que je ne connaissais pas. J'aime ton sexe à l'intérieur de moi! Ces phrases ne m'encouragèrent qu'à continuer. Après quelques minutes d'un missionnaire préparatoire, je sorti de son vagin et lui fit signe de se mettre à genoux devant moi, ce qu'elle fit rapidement.

J'insérai de nouveau mon pénis et recommença des vas et vient. L'excitation était telle que je commença à lui donner quelques fessés, ce qui ne lui déplut pas du tout, bien au contraire. Va si, baise moi! Lui déclarais je , un peu essouflé. J'accélérai au maximum, ce qui l'a fit crier. Elle se mit à jouir au bout de quelques minutes, puis vint mon tour de sentir la pression monter. Je sortis, retira ma capote.

Elle ouvrit ma bouche, je commença les derniers va et vient avec mes mains, et je deversa dans sa bouche mon liquide, fruit d'un travail qu'elle avait bien réussit. Elle avala le tout, puis nous nous posâmes l'un contre l'autre, nu, couché sur son lit. Lui dis je en rigolant -Je sais! Surtout que je m'y attendais un peu. Cela fait quelques temps que tu me fais un petit effet.

Et je suis d'accord pour n'en parler à personne, mais si je serai heureux de pouvoir rendre jaloux certains autres de la classe. Après une longue discutions, on s'endormit, nu, dans le même lit. Le lendemain, au réveil, on se rhabillât, puis prit un petit déjeuner bien mérité. Avant de partir, je ne pût m'empêcher de la ré-embrasser. Le jeudi matin, je la recroisas à l'arrêt de bus. Elle attendait avec Liliane, une autre fille de ma classe, et David, un autre gras de ma classe.

On se fit la bise, comme si de rien n'était. En avait elle parlé? Je me posai la question quand David se mit à rire parce que je faisais la bise à Alina. Vous en pensez quoi? En y mettant un peu de mystère.. Ceci est un conseil pas un ordre. Message cité 1 fois. Beau début, je pose mon étoile pour voir la suite. Normalement, vous en aurez une suite demain! Une petite suite s'impose Merci pour vos quelques soutiens.

La journée du jeudi se passât comme n'importe quelle jour de la semaine. Alina et moi faisons comme si de rien n'était. A la machine à café, on se retrouva tous les deux, et on ne fit aucun commentaires sur le mardi soir, qu'elle avait l'air d'avoir beaucoup apprécié. Flavien, un camarade de classe, nous conviât à une soirée chez lui le vendredi soir. Une partie de la classe y sera, ainsi que quelques amis des autres sections. Le vendredi soir arrivât. Avant de partir, un petit passage dans un fast food, place Bellecour, s'imposa.

Ce Fastfood, américain avec un grand M pour ne pas faire de publicité pour Mc Donald's … oups! Liliane, Mylène, Alina, et David m'accompagnèrent. Alina était joliment vêtu. Elle portait un décolleté noir, avec un petit gilet de la même couleur. Une jupe assez courte accompagnait le tout, avec de jolis collants noirs. On se rendit chez Flavien, ensemble, en transport en commun. On prit l'ascenseur, direction de sixième étage de cet immeuble du 6ème arrondissement lyonnais.

Maxence et Dorian nous étaient déjà présent. Maxence, l'italien de la classe, qui avait un objectif: Réussir ce que j'avais réussi avec Alina, mais ma réussite, il ne la connaissait pas. Personne ne savait ce qu'il y avait eu entre elle et moi il y a 72h. L'alcool coulait à flôt. Whisky, Vodka, Tequila, Bière, … Le tout consommé par une douzaine de personnes, enfermées dans un appartement. Je discutais avec Maxence, Flavien et Dorian.

Tu as toujours pas réussi à la chopper? Lui dis je en rigolant. En rajouta Flavien, qui lui avait réussi à avoir Mylène lors de la première année. Message cité 1 fois Message édité par Docteur. Elle est prête en plus. J'appuyais du zéro, et au moment où la porte se referma, Alina la bloquât et entra dans l'ascenseur. Elle était bourrée, et la connaissant dans cet état, je savais qu'elle avait aussi envie de vomir. Lui demandais je -Je suis vraiment pas bien -Tu vas envie de vomir?

Mais je ne veux pas que les autres le voient, donc je vais dehors -Et tu as attendue que je descendes pour venir? On arriva en bas, et on allât dehors.

Il faisait pas très chaud, et on se posât sur un banc, devant l'immeuble. M'interrogeât elle -Ben oui, si j'en ai le courage parce que là je ne suis pas bien du tout -Tu veux venir dormir chez moi? On rentrera ensemble au moins. Tu es quelqu'un que j'aime beaucoup, et tu sais que j'en avais envie.

L'air frais de l'extérieur nous fit du bien. On repris l'ascenseur au bout d'une dizaine de minutes dehors. Avant de retourner dans l'appartement, je lui dis: On retourna discrètement de l'appartement.

Certains dormaient déjà dans les coins. David, Liliane et Mylène étaient partis. On resta une demi-heure puis quittèrent enfin l'appartement, ensemble. Sur le chemin, on rigolât de tout et de rien. Arrivé chez elle, elle me proposa de me doucher.



histoires de sex sexe étudiant